×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
jeudi, 25 octobre 2018 16:28

Aider ses proches sans s’épuiser

Mardi 30 octobre, la journée intercantonale des proches aidants se déroulera dans toute la Suisse romande. Un signe fort de reconnaissance envers les personnes qui s’occupent de leurs parents malades, enfants handicapés ou amis en perte d’autonomie.

Par Laurence Villoz

«Le vieillissement de la population et la volonté politique de maintenir les personnes le plus longtemps possible à domicile placent le rôle des proches aidants au centre des préoccupations», explique Jacqueline Lavoyer-Bünzli, animatrice cantonale du bénévolat de l’Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN) et responsable du service de développement communautaire. Mardi 30 octobre aura lieu la journée intercantonale des proches aidants. Instauré en 2012 par le Canton de Vaud, cet événement vise à reconnaître le travail effectué par les proches qui prennent soin de leur entourage ainsi que les sensibiliser aux possibilités de soutien externe. Diverses activités, rencontres et conférences se dérouleront partout en Suisse romande.

Le temps d’un café ou d’un échange, Point d’appui offre un peu de répit à ceux dont la vie n’est qu’instabilité. Depuis quinze ans, cet espace accueille et accompagne les migrants à Lausanne.

Par Laurence Villoz

Un jeune homme sirote un café installé dans un canapé. Quelques personnes s’affairent en cuisine pendant que d’autres discutent autour d’une grande table en bois. «La majorité des utilisateurs ont fait une demande d’asile et en sont à différents stades de la procédure. Certains ont reçu le statut de réfugiés, d’autres sont en attente ou déboutés», explique Diane Barraud, aumônière à Point d’appui. Créé en 2003, cet espace multiculturel, au centre de Lausanne, offre aux personnes issues de la migration un lieu bienveillant pour discuter, obtenir des conseils ou de l’aide par rapport à des démarches administratives.

Une main tendue https://flic.kr/p/9t5d8KLe Grand Conseil bernois a adopté en première lecture la modification de la loi sur l’aide sociale. Cette décision est critiquée par les différentes Eglises. Il s’agit pour elles d’un texte purement politique, qui se fait au détriment des personnes dans le besoin.

Photo: CC (by-nc-nd) Cristian Bernal 

Le canton de Berne souhaite réduire la couverture des besoins matériels de base pour les personnes dans le besoin — une baisse qui pourra aller jusqu’à 8%. C’est ce que prévoit la loi révisée sur l’aide sociale approuvée en première lecture par le Grand Conseil le 6 décembre dernier. Dans un communiqué de presse, la Conférence interconfessionnelle (CIC) a critiqué cette décision. La politique d’austérité appliquée à travers ces dispositions aggrave les difficultés de vie des bénéficiaires et frappe tout particulièrement les familles, souligne la CIC.

Le livre pour les 30 ans du GRAAPLe Groupe d’accueil et d’action psychiatrique célèbre ses trente ans d’activités en 2017. La situation des personnes concernées a-t-elle vraiment changé?

Par Laurence Villoz

Depuis trente ans, le Groupe d’accueil et d’action psychiatrique (GRAAP), basé à Lausanne, soutient des personnes concernées par la maladie psychique en leur offrant des lieux de rencontres, divers ateliers et des possibilités de réinsertions professionnelles. L’ouvrage «Folie à temps partiel: d’objet de soins à citoyen», réalisé pour l’anniversaire du groupe, retrace l’histoire des mouvements de patients qui se sont développés à partir de la fin des années 1980, permettant aux personnes concernées de faire entendre leur voix et de défendre leurs droits. Rencontre avec l’auteure de ce livre, Stéphanie Romanens-Pythoud, également rédactrice en cheffe de la revue du GRAAP et Jean-Pierre Zbinden, directeur du groupe.

mercredi, 19 juillet 2017 08:15

Fermer un œil pour mieux tendre la main

Des CoréensProtestinfo propose régulièrement des éditos rédigés par des membres des rédactions de Médias-pro. Journaliste à Protestinfo, Laurence Villoz s’interroge sur les relations entre la Communion mondiale d’Eglises réformées et la Corée du Nord.

Photo: Les délégations nord et sud-coréennes réunies à Leipzig

Le jour même où Kim Jong-un annonçait dans la presse, le 4 juillet dernier, «avoir testé avec succès un nouveau missile balistique pouvant frapper tout endroit au monde», des délégués chrétiens nord et sud-coréens parlaient de paix et de réconciliation, à l’Assemblée générale de la Communion mondiale d’Eglises réformées (CMER). Lors de la plénière sur la Corée, à laquelle j’ai assisté en tant que journaliste, des membres de la Fédération chrétienne coréenne (Korean christian federation KCF), une organisation proche du gouvernement nord-coréen, et des invités du Conseil national des Eglises de Corée du Sud (NCCK) ont présenté la situation de leur pays aux participants, réunis du 29 juin au 7 juillet, à Leipzig.

© 2018 Protestinfo