×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document

DIre la foiSi vous vous interrogez sur qu’est-ce que croire, le petit catéchisme de Jean Ansaldi est à lire. L’auteur propose un parcours fondé sur l’expérience, la tradition et les écritures dans une intelligence qui replace la pertinence du christianisme au cœur de la modernité.

Par Caroline Amberger

«Dire la foi aujourd’hui» a marqué une génération de jeunes pasteurs et de théologiens lors de sa première parution en 1995. Cet ouvrage de feu le théologien Jean Ansaldi est aujourd’hui réédité par Cabédita. Il est préfacé par le professeur Elian Cuvillier de la faculté de théologie de Montpellier. Pour en parler, ce professeur qui a bien connu Jean Ansaldi, utilise les trois E fondamentaux de la foi chrétienne: Expérience, Eglise, Ecriture.

castellion a vandœuvres couvertureLes quatre conférences du jubilé des cinq cents ans de la naissance de Castellion viennent d’être publiées. Une occasion de redire la modernité de cet humaniste.

Par Caroline Amberger

On doit à Sébastien Castellion la maxime «Tuer un homme, ce n’est pas défendre une idée, c’est tuer un homme», en réponse à Jean Calvin qui condamne Michel Servet au bûcher pour hérésie le 23 octobre 1553. Précurseur de la liberté d’opinion avant la conception moderne de la liberté de conscience, trop rarement cité, Castellion ouvrira la voie des grands penseurs de la tolérance au XVIIe siècle.

Page de garde de «Des Juifs et de leurs mensonges» écrit n 1543 par Martin LutherPlusieurs réformateurs ont prêché la haine envers les juifs. Organisée dans le cadre du jubilé de la Réforme une conférence a éclairé ce pan de l’histoire protestante.

Image: Page de garde de «Des Juifs et de leurs mensonges» écrit n 1543 par Martin Luther

Par Joël Burri

Que l’on expulse les juifs ou qu’on les réduise à des tâches déshonorantes, qu’on brule leur synagogue! Ces recommandations sont ni plus ni moins celles du réformateur Martin Luther, dans un traité de 1543 titré «Des juifs et de leurs mensonges». Ces écrits étaient au cœur d’une table ronde organisée lundi 30 janvier à l’Espace culturel des Terreaux sur le thème «Les Réfomateurs face au judaïsme.»

Série «L’imprimerie et la Réforme»

Placard contre la messe, capture d'écran, http://gallica.bnf.fr/Une attaque cinglante contre la messe et l’eucharistie est placardée dans l’entourage du roi de France, durant une nuit d’octobre 1534. Le texte a été écrit et rédigé à Neuchâtel. Mais cette démonstration de force des partisans des idées nouvelles provoque de lourdes répressions.

Par Joël Burri

«Dans la nuit du 17 octobre 1534, de petites affiches, des “placards” furent apposés en plusieurs endroits, à Paris et jusque sur la porte de la chambre de François Ier au château d’Amboise», relate l’Encyclopédie Universalis. «La légende veut même qu’un de ces placards soit tombés dans le thé du roi», complète en souriant l’historienne Geneviève Gross.

Thomas Romer aout2014Thomas Römer, professeur au Collège de France et à la faculté de théologie et de science des religions de Lausanne, vient de publier «Les 100 mots de la Bible». Dans ce livre, il aborde de manière concise les grands thèmes de la Bible, ses personnages et l’approche historique de ce texte parfois utilisé à tort.

Propos recueillis par Noriane Rapin

Photos: Thomas Römer 

Comment la Bible parle-t-elle de l’amour et de la sexualité? Qu’est-ce qu’un mythe? A quoi renvoie exactement la notion de péché? La réponse à ces questions et à bien d’autres se trouve dans le «Que sais-je?» qui vient de paraître sous la plume de Thomas Römer, professeur au Collège de France et à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne. Interview.

Amsler

Le Fonds national suisse de la recherche scientifique vient d’octroyer plus de deux millions de francs au prof. Frédéric Amsler et à son équipe. Leur projet consiste à réaliser l’édition critique de plusieurs textes apocryphes chrétiens, qui sera aussi disponible en ligne et en libre accès.

Par Noriane Rapin

Photo: Frédéric Amsler DR

C’est une reconnaissance qui vaut de l’or. Le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) a attribué plus de deux millions de francs à Frédéric Amsler, professeur ordinaire à la Faculté de théologie et de science des religions de l’Université de Lausanne. Son projet? Réaliser l’édition critique, entre 2017 et 2020, d’une série de textes apocryphes chrétiens (c’est-à-dire des écrits qui n’ont pas été retenus dans le corpus biblique) en versions papier et numérique, avec des outils open source.

© 2017 Protestinfo | création site :