×

Message

Failed loading XML...

Jurgen LottSpécialiste en pédagogie de la religion à l’Université de Brême, le professeur Jürgen Lott s’intéresse au rapport que les jeunes entretiennent avec la religion. Interview.

Photo: Jürgen Lott DR

Par Holger Wetjen

Dans un lycée de Brême, deux garçons de treize ans discutent de religions et de prières pendant la récréation. Ils découvrent qu’ils ont la même façon de parler avec Dieu. C’est plus tard seulement qu’ils apprennent que l’un vient d’une famille musulmane, l’autre d’une famille protestante. Leur dialogue n’est pas «interreligieux» puisque celui-ci aurait pour condition que les élèves aient conscience de leur appartenance différente. C’est un dialogue religieux interpersonnel. Jürgen Lott, professeur émérite en pédagogie de la religion à l’Université de Brême pose un regard d’expert sur ce genre de phénomènes.

Des bougies https://flic.kr/p/dZf3YzDepuis deux décennies, l’Arzillier-Maison du dialogue promeut les échanges entre les différentes religions. Pour marquer le coup, l’association située à Lausanne organise une soirée d’anniversaire le 17 mars prochain.

Photo: CC (by-nc) Pandorine Box 

Par Laurence Villoz

Chrétiens, musulmans, bouddhistes, juifs, bahà’ie, hindous. L’Arizillier-Maison du dialogue rassemble depuis 20 ans des membres de multiples religions. Constituée le 17 mars 1998 à Lausanne, cette association interreligieuse a pour vocation non seulement de favoriser les échanges entre différentes religions, mais aussi au sein d’une même confession entre les différentes mouvances.

Le monde est notre seule maison ©IRAS COTIS/HawasWorldwideLa Semaine des religions est organisée en Suisse chaque année durant la première semaine de novembre. Pour l’édition 2017, plus de 100 activités sont annoncées.

Photo:  ©IRAS COTIS/HawasWorldwide

(Protestinfo) «Le dialogue et les rencontres encouragent au respect mutuel et à la création de partenariats viables pour que nous puissions tous vivre ensemble paisiblement en Suisse», rappelle un communiqué de presse de la Communauté de travail interreligieuse en Suisse IRAS COTIS. Une conviction qui sera mise en œuvre à travers toute la Suisse durant la semaine des Religions, du 4 au 12 novembre. Portes ouvertes de lieux de culte, théâtre interactif, débats, discussions, expositions, moments de questions-réponses avec des témoins, etc. Plus de 100 manifestations sont au programme cette année et promettent des «rencontres incroyables» selon les organisateurs.

Meditation CC(by-nc)Mitchell Joyce, via https://flic.kr/p/6TYNf1

Pionnier d’un dialogue interreligieux qui puisse dépasser ce qu’il considère comme le dialogue manqué entre les religions, le grand rabbin Marc Raphaël Guedj propose une autre voie: remonter aux sources de sagesses et aux racines des spiritualités pour entrer à nouveau frais dans le dialogue entre les grandes traditions.

Photo: CC(by-nc)Mitchell Joyce

Par Caroline Amberger

«Tout reste à faire!», vous dira Marc Raphaël Guedj, ancien grand rabbin de Genève qui n’a de complaisance pour aucune forme d’extrémisme. S’il admet «avoir planté une graine», il espère encore des changements. Créateur de Racines et Sources, une fondation à Genève qui encourage et développe le dialogue interreligieux et promeut la recherche dans une perspective interdisciplinaire, cet amoureux de mystique et de sagesse juive souhaite que ce dialogue «puisse se sortir de la comparaison des dogmes et des rituels». Entretien

L'église Saint-LaurentUn groupe de 24 jeunes chanteurs venant des quartiers est et ouest de Jérusalem donnera un concert, jeudi 13 juillet, à l’Eglise Saint-Laurent. Le chef vaudois Dominique Tille dirigera ce chœur renforcé par des musiciens locaux.

Photo: L'église Saint-Laurent CC (by-sa) Lpalli

Par Laurence Villoz

«Le chant crée une énergie qui unit les jeunes», explique Fiuna Seylan-Ongen, la présidente de Coexistences, une association romande qui accueille des groupes de Palestiniens et d’Israéliens pour leur permettre de dialoguer en dehors d’une zone de conflit. Du 7 au 14 juillet, Coexistences reçoit 24 jeunes, soit 12 Juifs et 12 Palestiniens, membres du chœur du YMCA de Jérusalem. Ils donneront un concert, jeudi 13 juillet, à 20h30 à l’Eglise Saint-Laurent, à Lausanne en collaboration avec des chanteurs et des musiciens locaux sous la direction de Dominique Tille.

Dituria salle de priere ©C. AmbergerSur fond de polémique l’association Dituria organise une journée portes ouvertes pour inaugurer son nouveau centre culturel et cultuel le 20 mai prochain

Par Caroline Amberger

«Tous les indicateurs sont au vert: Dituria ce sont des musulmans modérés qui respectent la laïcité et ont une volonté d’ouverture aux autres, il n’y a aucun souci avec cette association sur la commune», a assuré Xavier Magnin, conseiller administratif de la Commune de Plan-les-Ouates lors de la conférence de presse ce 10 mai. Si les médias étaient convoqués dans les nouveaux locaux de l’association à Plan-les-Ouates c’était pour présenter les festivités liées à l’inauguration des lieux, mais la polémique lancée dans un quotidien occupait les esprits. «La communauté albanophone a agi en toute transparence contrairement à certains propos tenus dans la presse», a rectifié l’élu.

© 2018 Protestinfo