×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Le Palais fédéral CC(by-sa)Martin AbegglenDans une dépêche, le Conseil fédéral a annoncé qu’il rejetait l’initiative pour des multinationales responsables portée, entre autres, par Pain pour le prochain et Amnesty International. Une décision qui trahit l’inquiétude des milieux économiques.

Photo: Le Palais fédéral CC(by-sa)Martin Abegglen

Par Noriane Rapin

Ce texte va trop loin: telle est l’appréciation du Conseil fédéral au sujet de l’initiative «pour des multinationales responsables», et la raison pour laquelle il ne soutiendra pas cet objet lorsqu’il sera voté par le peuple. Cette initiative préconise en effet que les entreprises suisses protègent les droits humains et l’environnement, aussi dans leurs activités à l’étranger. Ce devoir de diligence s’étend en outre à l’ensemble de leurs relations d’affaires.

«Edition spéciale», le journal de l'UDCLa Suisse avait trouvé un équilibre entre protestants et catholiques, mais cette «religion de l’aumônier militaire» a été mise à mal par la sécularisation de la société. En raison des défis posés par les minorités croyantes, la religion redevient, depuis le début des années 2000 un sujet politique, dans une société moins bien armée pour y répondre.

Par Joël Burri

«L’UDC se reconnaît dans le fondement occidental et chrétien de notre Etat», peut-on lire dans le programme du parti. Paradoxalement, si le premier parti de Suisse est celui qui met le plus en avant la défense des valeurs chrétiennes, c’est aussi celui qui est le plus contesté par les prises de positions des Eglises, en particulier en ce qui concerne l’accueil des migrants. Ce à quoi le programme du parti rétorque: «L’UDC rejette les prises de position unilatérales et gauchisantes des fonctionnaires ecclésiastiques.» Eglises et politiciens ne défendraient-ils pas le même christianisme?

Le site de Beznau CC(by-sa) floheinstein via https://flic.kr/p/9KMDctL’association Oeku-Eglise et environnement soutient l’initiative pour la sortie du nucléaire. La Fédération des Eglises protestantes de Suisse a choisi de ne pas prendre position.

Photo: Le site de Beznau CC(by-sa) Floheinstein

Par Nicolas Meyer, «Réformés» 

Le 27 novembre prochain, le peuple suisse aura à se prononcer sur l’initiative populaire «Pour la sortie programmée de l’énergie nucléaire». Cette dernière veut interdire la construction de nouvelles centrales nucléaires et limiter la durée d’exploitation des centrales actuelles. Le texte souhaite aussi que la Confédération agisse pour limiter la consommation d’énergie, améliorer l’efficacité énergétique et promouvoir les énergies renouvelables.

Unige Yadh Ben AchourInvité dans le cadre de la Semaine des Droits humains de l’Université de Genève, Yadh Ben Achour appelle les autorités à jouer leur rôle pour défendre les valeurs démocratiques et accompagner l’islam dans sa construction d’un modèle occidental.

Par Joël Burri

«Nous ne sortirons de cette situation que par le dialogue constructif ou la violence», a déclaré Yadh Ben Achour, mercredi soir lors d’une conférence sur l’islam en Europe devant un auditoire de l’Université de Genève bondé. Juste avant, le juriste et ancien président de la Haute instance de la révolution en Tunisie a analysé les phénomènes qui d’une part amènent les descendants d’immigrés à se sentir de moins en moins intégrés à mesure qu’ils gagnent en sécurité juridique dans les pays d’accueil— ce qui en fait des cibles pour la radicalisation— et d’autre part les phénomènes de résistance qui se cristallisent en occident et l’amène à bafouer ses propres valeurs d’accueil et de liberté.

referendum mendiciteIl y a deux semaines, une initiative de l’UDC visant a interdire la mendicité sur le territoire cantonal a été acceptée de justesse. Lundi 10 octobre, un groupe regroupant des représentants associatifs et politiques annonçait le lancement d’un référendum. Bien que solidaires avec la cause, les grandes Eglises en sont absentes.

Photo: De gauche à droite: Anne-Catherine Reymond (Sant'Egidio), Joao Lemos (Emmaüs), Yan Desarzens (Fondation mère Fofia). Véra Tchérémissinoff (Opre Rrom) et Hadrien Buclin (solidaritéS) lors de la conférence de présentation du référendum. 

Par Joël Burri

«Interdire la mendicité sans offrir une alternative crédible, c’est mépriser le pauvre, nier son existence et se déresponsabiliser. “Il y aura toujours des indigents dans le pays; c’est pourquoi je te donne ce commandement: Tu ouvriras ta main à ton frère, au pauvre et à l’indigent dans ton pays”, lit-on dans la Bible. (Dt 15:11)» La prise de position de la communauté de Sant'Egidio est sans appel.

mariage sans temoin CC(0) via http://freelyphotos.com/bride-groom/La commission des affaires juridiques des Etats a approuvé une motion proposant de supprimer l’obligation pour les fiancés de présenter des témoins. Si cette modification du Code civil n’aurait pas de grandes répercussions sur la célébration du mariage protestant, elle pose néanmoins des questions de fond sur cette institution.

Par Noriane Rapin

Le 30 août dernier, la commission des affaires juridiques des Etats a jugé obsolète l’obligation de présenter deux témoins pour se marier. Elle examinait une motion visant à simplifier la forme du mariage et à accorder une plus grande liberté aux fiancés.

© 2019 Protestinfo