×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document

Jean-Gabriel Cuénod, le diacre le plus célèbre de Suisse romande DR

L’Office protestant de formation organise une soirée de présentation du cursus menant au ministère diaconal. Actuellement, la plupart des diacres ont connu une première expérience professionnelle avant de se reconvertir dans ce métier.

Photo: Jean-Gabriel Cuénod, le diacre le plus célèbre de Suisse romande. DR

Par Joël Burri

«Jean-Gabriel est diacre, c’est une fonction qui existe aussi bien chez les catholiques que chez les protestants et personne ne sait exactement en quoi cela consiste», avait confié à Protestinfo l’acteur Didier Charlet qui incarne le personnage sulfureux de Jean-Gabriel Cuénod. Pour ceux qui veulent savoir ce qu’est vraiment ce métier, l’Office protestant de la formation (OPF) organise lundi à Yverdon une soirée de présentation du cursus permettant d’accéder à cette fonction.

Le campus de Saint-Légier ©HET-PROLe projet d’une haute école de théologie est en préparation depuis plusieurs mois et vient de nommer ses professeurs. Le futur établissement qui fait débat s’installera sur le site de l’institut biblique Emmaüs, à Saint-Légier. Les étudiants sont attendus à la rentrée 2017.

Photo: Le campus de Saint-Légier ©HET-PRO

Par Myriam Bettens

Le projet d’une formation théologique de type «haute école», davantage axée sur la pratique que les traditionnelles études universitaires se dessine en Suisse romande. La haute école de théologie (HET-PRO) propose, dès la rentrée prochaine des cursus d’études avec à la clé des diplômes de bachelor et de master en théologie. Porteur de ce projet, l’Institut biblique Emmaüs disparait au profit de la nouvelle formation HET-PRO à Saint-Légier. Le corps professoral vient d’être désigné choisi. «Les huit enseignants sont d’arrière-plan très différent, seuls deux enseignants de feu Emmaüs poursuivront à la HET-PRO. Des chargés de cours interviendront dans plusieurs domaines au niveau du master afin de garantir une diversité d’enseignement», explique Jean Decorvet, recteur de cette nouvelle institution.

adversus afficheLe Groupe suisse d’études patristiques propose, en partenariat avec l’Université de Fribourg, un cycle de conférences publiques sur la persistance et la diversité du discours anti-chrétien dans l’Antiquité.

Par Myriam Bettens

L’actualité politique, les débats publics, les réseaux sociaux et même les médias nous donnent quotidiennement à voir la persistance et l’étendue de la discrimination religieuse. La tendance à affirmer qu’il en allait autrement par le passé est remise en cause par le colloque organisé par le Groupe suisse d’études patristiques. La polémique anti-chrétienne n’est finalement pas une histoire si récente. C’est sur ce chapitre particulier que des spécialistes suisses et européens réunis à Fribourg du 15 au 17 février prochain vont se pencher. Cette mise en perspective dévoilera, avec l’exemple des discours et des argumentaires anti-chrétiens, certains mécanismes de la polémique. Elle cherchera à tempérer le débat actuel sur la question de l’appartenance religieuse.

etudiants mooc CC(by) University of Salford Press Office via https://flic.kr/p/fNMTGbFaire son master en théologie à distance, c’est possible depuis cette rentrée. Les facultés de Genève et Lausanne proposent une offre ambitieuse: les cours sont proposés soit en présence soit à distance.

Photo: CC(by) University of Salford Press Office

Par Joël Burri

Pionnier de la formation à distance, la Faculté autonome de théologie de l’Université de Genève propose un cursus en ligne depuis 1998 déjà! Jusqu’alors, seul le Bachelor était proposé à distance, mais depuis cette rentrée, la formation au niveau Master est également proposée.

Elisabeth Parmentier et Olivier Bauer ©JDMacchi/DRLes 29 et 30 septembre prochains auront lieu les journées de lancement du nouvel Institut lémanique de théologie pratique. Protestinfo est allé à la rencontre des deux professeurs ordinaires de cet institut, commun aux facultés de théologie de Genève et de Lausanne. Interview.

Photo: Elisabeth Parmentier et Olivier Bauer ©Jean-Daniel Macchi/DR

Propos recueillis par Noriane Rapin 

Pourquoi avoir créé un Institut lémanique de théologie pratique (ILTP)?

Olivier Bauer: C’est une vieille histoire si l’on veut bien, puisqu’elle a commencé il y a une trentaine d’année avec l’Institut romand de pastorale, à Lausanne. Celui-ci a disparu lorsque la faculté de Neuchâtel est devenue en elle-même une faculté de théologie pratique. L’idée était de recommencer à neuf dans une structure qui serait commune aux universités de Genève et Lausanne. C’est également la manière dont fonctionne administrativement l’université de Lausanne: la Faculté de théologie et de sciences des religions est divisée en plusieurs instituts.

Elisabeth Parmentier: L’objectif de cet institut est qu’il soit au service de la recherche en théologie pratique. Il a la double tâche de faire de la recherche académique et d’être au service des questions contemporaines, dans l’Eglise et dans la société. Par exemple, l’institut a des partenaires au niveau romand, que ce soit l’Office protestant de formation, ou les différents lieux de réflexion autour de la catéchèse. On peut ainsi leur proposer une analyse de leurs pratiques et les inviter à prendre du recul. Aussi, l’idée d’un institut commun est de fédérer les énergies et les potentialités de recherche en Suisse romande. C’est quelque chose qui est très important pour moi.

Brochure sur la laïcité à l'écoleLe département de l’instruction publique, de la culture et du sport du canton de Genève distribuera une brochure sur la laïcité à tous ses collaborateurs, lors de la rentrée scolaire. Le but consiste à rappeler les règles, tout en promouvant le dialogue.

Photo: La brochure illustrée par Zep

Par Laurence Villoz

«Face aux interrogations et aux hésitations des enseignants qui sont de plus en plus fréquemment confrontés à des questions en lien avec la laïcité et les religions, nous avons senti qu’il était nécessaire de rappeler les règles», explique la conseillère d’Etat socialiste, Anne Emery-Torracinta, devant la presse, vendredi 19 août, à Genève. «En particulier, c’est la polémique de juin 2015 autour de «l’Arche de Noé» de Benjamin Britten, pour savoir si on pouvait vraiment chanter cette œuvre dans une école laïque qui nous a amenés à réaliser ce travail». Ainsi, dès la rentrée scolaire, le département de l’instruction publique, de la culture et du sport distribuera à ses 9400 collaborateurs une brochure sur la laïcité à l’école.

© 2017 Protestinfo | création site :