×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Engagé par l’Église protestante de Genève il y a six mois, le pasteur français Marc Pernot lance aujourd’hui un blog qui propose des ressources aux croyants et aux personnes en recherche de sens pour cheminer de façon autonome. Rencontre.

Par Marie Destraz

Le bureau est plongé dans la pénombre. Les rayons du soleil suffisent à peine à éclairer la pièce. Les murs sont jonchés de livres. Autour de la table noir ébène, mon interlocuteur hésite. C’est finalement son manteau qu’il dépose sur le dossier de la chaise qui me fait face. Il choisit le siège voisin.

Au second jour de l’audition des témoins dans l’affaire qui l’oppose à l’Église qui l’a licencié, Daniel Fatzer a été présenté comme un pasteur passionné et enthousiaste. Son ancien collègue direct note aussi qu’il «ne va pas travestir sa pensée» et qu’il peut-être «un peu brut de décoffrage.»

Par Joël Burri

Les deux parties se sont entendues pour renoncer à entendre deux témoins ainsi qu’à s’en tenir aux versions des faits présentées dans le dossier plutôt que de procéder à l’audition devant la cour du pasteur Daniel Fatzer et des représentants de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). La phase d’instruction du procès opposant le ministre à son ancien employeur à la suite d’un licenciement contesté a donc pu se terminer ce mercredi 3 octobre à midi, plutôt qu’en fin de journée. Et c’est bien le seul point sur lequel un accord a été trouvé. Malgré l’exhortation de trouver un accord permettant de mettre fin au procès, renouvelée la veille par la présidente Valérie Favre (notre article précédant), les représentants de l’Église et le pasteur ancien gréviste de la faim sont «arrivés à la conclusion que nous n’y arriverons pas», selon la formule de Mathias Burnand, avocat de Daniel Fatzer.

Licencié avec effet immédiat à un peu plus d’une année de la retraite, Daniel Fatzer continue à demander réparation à son employeur l’Église évangélique réformée du canton de Vaud.

Par Joël Burri

La cause du litige portant sur montant supérieur à 30’000 fr, ce n’est pas le Tribunal des prud’hommes, mais le Tribunal d’arrondissement de Lausanne qui siège mardi 2 et mercredi 3 octobre dans l’affaire opposant le pasteur Daniel Fatzer à son ancien employeur l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). Ces deux jours font suite à une tentative infructueuse de conciliation ainsi qu’à une audience de débats d’instruction ayant échappé aux médias.

L’organe délibérant de l’Église réformée du canton de Vaud a accepté de nommer un groupe soumis à un calendrier de travail serré sur la question des répartitions en ressources humaines. Il a aussi imposé un questionnaire aux paroisses rendant ce planning «irréaliste».

Par Joël Burri

Où l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) doit-elle mettre ses forces? La question de la répartition des ressources humaines, en particulier des ministres du culte, continue à diviser le Synode (organe délibérant). Les divergences entre le Conseil synodal (exécutif) et une partie du Synode ont à nouveau été au cœur d’une session ce vendredi 21 septembre à Crêt-Bérard.

Désormais, les membres de l’Église protestante de Genève pourront également être affiliés à une autre Église. Réunis en Consistoire les 20 et 21 septembre, les délégués ont modifié le statut des membres de façon plus inclusive.

Par Laurence Villoz

«Ce résultat est le fruit d’un travail qui a commencé il y a bien longtemps, il permet désormais de faire Église un peu autrement», relève Blaise Menu, modérateur de la Compagnie des pasteurs et de diacres de l’Église protestante de Genève (EPG). Lors du Consistoire qui s’est déroulé les 20 et 21 septembre, au temple de Malagnou, les délégués ont modifié le statut des membres de l’EPG, des changements acceptés à l’unanimité. Ils ont notamment supprimé l’alinéa qui stipulait que pour faire partie de l’EPG, il fallait «ne pas avoir manifesté son appartenance à une autre Église ou communauté religieuse».

Dimanche, une déclaration d’intention a été signée à Bâle. La Communion d’Églises protestantes en Europe et les catholiques romains s’engagent dans un dialogue sur la question de la communion d’Églises.

Par Joël Burri

C’est officiel! Les protestants membres de la Communion des Églises protestantes d’Europe (CEPE) et les catholiques romains parlent désormais de communion d’Églises! Dimanche 16 septembre, dimanche du jeûne fédéral pour les suisses, Gottfried Locher, président de la CEPE et le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, ont signé une déclaration d’intention sur le lancement d’un dialogue officiel sur la thématique de l’Église et de la communion d’Églises.

© 2018 Protestinfo