×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Réunies en synode les 4 et 5 décembre, les Églises réformées Berne-Jura-Soleure ont vécu une session d’hiver placée sous le signe de la générosité. Les projets innovants axés sur une présence auprès des individus dans la société ont remporté les suffrages des députés, alors même que les finances passent à l’orange.

Par Marie Destraz

«Est-ce parce que nous traversons des difficultés financières que nous devons nous replier sur nous-mêmes et ne plus entreprendre des projets innovants?», a lancé le porte-parole de la commission d’examen et de gestion des Églises réformées Berne-Jura-Soleure aux 200 députés, réunis en synode (organe délibérant) d’hiver les 4 et 5 décembre à Berne. L’interpellation portait sur la contribution de soutien au projet «Unfassbar» (bar de l’improbable). Depuis 2017, deux pasteurs et une équipe de bénévoles sillonnent les manifestations à la rencontre des gens et de leurs besoins spirituels, dans les lieux publics, foires et marchés. Munis d’un bar ambulant monté sur un tricycle électrique, ils proposent des boissons sans alcool et de la bière. Mais avec un budget de 130'000 francs pour l’année 2019, impossible à couvrir par les dons et les recettes des boissons, le projet a encore besoin d’un soutien annuel de 40'000 francs de la part de l’Église cantonale pour les années 2019-2022, soit un crédit de 160'000 francs. Le montant global et la vente d’alcool ont refroidi une partie du synode qui s’est lancé dans un débat de fond sur le rôle de l’Église dans la société.

Les délégués des différentes Églises romandes ont accepté le budget 2019, qui pour la première fois doit prévoir des frais de TVA.

Par Marie Destraz

«La Conférence des Églises réformées romandes (CER) sera soumise à la TVA», annonce Christian Miaz, trésorier de la CER, lors de l’assemblée générale du 1er décembre qui s’est tenue à Morges. Le montant du nouvel impôt estimé à 10'000 francs a été intégré dans les comptes prévus pour l’an prochain. Et c’est un budget 2019 équilibré de 3 millions de francs que les délégués ont accepté sans rechigner.

Les réformés de la ville de Zurich et de la commune d'Oberengstringen ont approuvé les règlements de la nouvelle paroisse de Zurich à 91,5%. Le processus de fusion pourra donc démarrer le 1er janvier 2019.

Par Ref/Protestinfo

Aujourd'hui, plus rien ne s'oppose à l'union du peuple réformé de Zurich. Les réformés de la ville de Zurich et de la commune d'Oberengstringen ont approuvé la nouvelle ordonnance paroissiale avec 91,5% de oui et 42,7% de participation. «Nous sommes reconnaissants pour ce vote de confiance de la part de nos membres dans les urnes» , a déclaré Andreas Hurter, président désigné de la nouvelle Church Care Society, dans un communiqué. «Ainsi, les électeurs ont une fois de plus confirmé le oui clair à la fusion de 2014», a ajouté Andreas Hurter.

Le 9 décembre, les réformés lucernois voteront sur la nouvelle loi sur le personnel de l’Église. Un référendum s’opposant à la décision du synode a été lancé pour empêcher les pasteurs de ne plus être élus par les paroissiens.

Ref/Protestinfo - Le Conseil synodal (exécutif) de l'Église réformée du canton de Lucerne soutient la nouvelle loi sur le personnel, adoptée par le synode (organe délibérant) en mai dernier, selon laquelle les pasteurs ne seront plus nommés ni révoqués par les paroissiens, mais par la direction de l’Église.

Le synode missionnaire des Églises romandes adopte un nouveau paradigme dans son mode de travail, mais la crainte de voir la facture s’alourdir pour les Églises a provoqué de vifs débats.

Par Joël Burri

Samedi 17 novembre à Épendes, les délégués au synode missionnaire ont débattu d’une nouvelle orientation stratégique pour DM-échange et mission (DM). Plutôt que de continuer sur un modèle où les Églises du Nord viennent en aide aux Églises du Sud, le Conseil de l’organisation proposait d’entrer dans une relation de réciprocité où par l’envoi de personnes les communautés du Nord comme du Sud se soutiennent mutuellement. (Notre article de vendredi.) Constatant que le «centre de gravité du christianisme s’est déplacé au Sud», selon la formule de pasteur Étienne Rochat président du Conseil de DM, les Eglise du Nord pourraient bénéficier de forces de témoignage renouvelées.

Davantage de réciprocité dans les relations Nord-Sud, c’est l’orientation que le Conseil de DM-échange et Mission soumet, ce samedi, au synode missionnaire. Les Églises suisses devront apprendre à exprimer leurs besoins.

Par Joël Burri

Ce samedi à Épendes, près d’Yverdon-les-Bains (VD) se joue l’avenir de DM-échange et mission, le département missionnaire des Églises réformées romandes (DM). Les délégués des différentes Églises cantonales réunis en synode sont en effet appelés à se prononcer sur les nouvelles orientations stratégiques de l’organisation. «Nous constatons que dans un monde globalisé, le centre de gravité du christianisme s’est déplacé au Sud, que partout la mission traditionnelle a porté des fruits et participé à la fondation d’Églises vivantes, alors que l’Europe doit maintenant se remettre à la tâche pour témoigner dans son propre contexte, avec l’aide des partenaires du Sud», expliquait, il y a une dizaine de jours, le pasteur Étienne Roulet, président du Conseil de DM devant l’assemblée des délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS).

© 2019 Protestinfo