×

Message

Failed loading XML...

La chapelle Regina Mundi à FribourgDe plus en plus de temples, d’églises et de monastères se retrouvent inutilisés. Mais la réaffectation de ces édifices, fortement investis émotionnellement, génère de multiples difficultés. Dans le cadre de la Journée suisse du patrimoine religieux, le 25 août, un colloque à l’Université de Berne propose de décortiquer les différentes possibilités.

Photo: La chapelle Regina Mundi à Fribourg © Dirk Weiss

Par Laurence Villoz

«La réaffectation d’un bâtiment religieux résulte toujours de difficultés financières, liées essentiellement à la diminution de nombre de personnes engagées dans les Eglises et à la fusion des paroisses», explique Johannes Stückelberger, organisateur d’un colloque sur la reconversion des bâtiments religieux. «A ce jour, plus de 200 temples, monastères et chapelles chrétiens ont été réaffectés en Suisse», ajoute l’historien de l’art, maître d’enseignement à la Faculté de théologie de l’Université de Berne. Et alors qu’il n’existe pas de procédures spécifiques pour donner une seconde vie à ces édifices délaissés, la réaffectation des lieux de culte est un long processus, fortement investi émotionnellement et impliquant plusieurs acteurs.

Eglises / 16 août 2017 - 08:00

Brèves

6000 personnes bénies par un robot
«Lucky» primé par le jury œcuménique 
Le maire de Genève actionne la presse de Gutenberg
Détournements de fonds dans des communautés religieuses américaines

Yves BourquinSi l’évangélisation se faisait naturellement par le passé, ce n’est plus le cas dans la société actuelle. Le guide «Passons en mode évangélisation» réalisé par l’Eglise réformée évangélique neuchâteloise propose des clés pour transmettre et incarner le message biblique. Entretien avec Yves Bourquin qui a mené ce projet.

Photo: Yves Bourquin DR

Par Laurence Villoz

Vade-mecum d’une quarantaine de pages, «Passons en mode évangélisation» se veut un outil pratique qui définit les grandes lignes de l’évangélisation à la sauce réformée. Ce petit guide réalisé par l’Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN) propose des clés pour transmettre le message biblique en acte et en parole selon trois axes: l’ouverture, le message et la communauté. Rencontre avec le pasteur Yves Bourquin, président du groupe de travail qui a mené ce projet.

Parfaitement ressemblant: dans l’une des tours, il y a une cloche et les fenêtres de la  Grossmünster de Zurich ont été imitées avec des bâches de couleur. (Photo: UCJG Oberland)A l’occasion du Jubilé de la Réforme, les cadets de l’Oberland zurichois ont bâti une cathédrale de douze mètres de haut, faite de 500 toiles de tente militaires. L’histoire du réformateur Heinrich Bullinger y sera mise en scène.

Photo: Parfaitement ressemblant: dans l’une des tours, il y a une cloche et les fenêtres de la  Grossmünster de Zurich ont été imitées avec des bâches de couleur. (UCJG Oberland)

Par Andreas Bättig / ref.ch

C’est un projet véritablement pharaonique qu’a lancé le comité local de l’Union chrétienne des jeunes gens (UCJG) de l’Oberland zurichois pour son camp d’été de cette année, à Hüntwangen, dans l’Unterland zurichois. Elle s’est en effet servie de 500 tentes militaires pour bâtir la cathédrale destinée à accueillir pas moins de 700 enfants et adolescents. Le bâtiment impressionne par ses dimensions: 27 mètres de long, 18 de large et 12 de haut.

Série: «La transmission de la mémoire de la Shoah»

Les singes de la sagesse CC(by-sa) Japanexperterna.se via https://flic.kr/p/peGjXSAu cours de la Seconde Guerre mondiale, les institutions ecclésiales protestantes se sont montrées pour le moins discrètes. Si certains s’engagent personnellement et soutiennent l’arrivée des réfugiés au cours du conflit, les organes décisionnels— à l’instar de la Commission synodale de l’Eglise nationale vaudoise— font preuve d’un «ouragan de prudence».

Photo: CC(by-sa) Japanexperterna.se

Par Laurence Villoz et Guillaume Henchoz

En janvier 1933, Le Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei (NSDAP), parti d’Adolf Hitler, accède au pouvoir. Il peut largement compter sur les voix des électeurs protestants et sur l’appui de leurs Eglises. Sans s’affirmer comme chrétien, le NSDAP assume un virage conservateur et un retour aux valeurs chrétiennes. La peur du bolchévisme et une Eglise soutenant l’existence d’une nation allemande forte auront fait le reste. Au cours de l’année 1933, les Eglises protestantes fusionnent au sein d’une seule structure: l’Eglise protestante du Reich.

Eglises / 09 août 2017 - 08:00

Brèves

60e anniversaire des retraites des enfants
Moins de Bibles dans les hôtels
Ajouter des aumôniers pour améliorer la discipline

© 2017 Protestinfo