×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Habitant de Goma en République démocratique du Congo, le pasteur et professeur de théologie, Vincent  Muderhwa, dénonce une situation de tension et de conflits alarmants dans son pays. Actuellement à l’Université de Genève pour terminer une recherche académique, il appelle à l’aide internationale. Interview.

Par Laurence Villoz

Quelle est la situation actuelle dans la ville de Goma?

À la périphérie de la ville, des conflits font rage. De plus, un fort exode rural rend la vie socio-économique dans la ville intenable. Cette instabilité dure depuis près de deux décennies, notamment dans l’est du pays, avec des conséquences dramatiques sur les plans socioculturels, mais également politiques et économiques. Des milices et des groupes armés s’affrontent dans différents coins de la province, mais on ne peut pas considérer cela comme une guerre tribale.

Le temps d’un café ou d’un échange, Point d’appui offre un peu de répit à ceux dont la vie n’est qu’instabilité. Depuis quinze ans, cet espace accueille et accompagne les migrants à Lausanne.

Par Laurence Villoz

Un jeune homme sirote un café installé dans un canapé. Quelques personnes s’affairent en cuisine pendant que d’autres discutent autour d’une grande table en bois. «La majorité des utilisateurs ont fait une demande d’asile et en sont à différents stades de la procédure. Certains ont reçu le statut de réfugiés, d’autres sont en attente ou déboutés», explique Diane Barraud, aumônière à Point d’appui. Créé en 2003, cet espace multiculturel, au centre de Lausanne, offre aux personnes issues de la migration un lieu bienveillant pour discuter, obtenir des conseils ou de l’aide par rapport à des démarches administratives.

L’histoire de Philippe Neeser, c’est celle d’un amour éperdu pour le Japon. Une passion qui a valu à ce maître de cérémonie de thé d’être nommé commandeur de l’Ordre du Soleil levant après quasi quarante ans passés dans le pays.

Aline Jaccottet, Genève

En lui cohabitent deux univers. Le premier, c’est celui de ses racines. Elles vont profondément dans les terres vaudoise et genevoise du bord du Léman en une généalogie dont il est féru. Demandez-lui l’histoire de n’importe lequel de ses ancêtres et Philippe Neeser vous en fera un récit passionné. Filleul et double cousin du poète Philippe Jaccottet, il partage le goût de son parrain pour la beauté des mots, la délicatesse du verbe. 

Au second jour de l’audition des témoins dans l’affaire qui l’oppose à l’Église qui l’a licencié, Daniel Fatzer a été présenté comme un pasteur passionné et enthousiaste. Son ancien collègue direct note aussi qu’il «ne va pas travestir sa pensée» et qu’il peut-être «un peu brut de décoffrage.»

Par Joël Burri

Les deux parties se sont entendues pour renoncer à entendre deux témoins ainsi qu’à s’en tenir aux versions des faits présentées dans le dossier plutôt que de procéder à l’audition devant la cour du pasteur Daniel Fatzer et des représentants de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). La phase d’instruction du procès opposant le ministre à son ancien employeur à la suite d’un licenciement contesté a donc pu se terminer ce mercredi 3 octobre à midi, plutôt qu’en fin de journée. Et c’est bien le seul point sur lequel un accord a été trouvé. Malgré l’exhortation de trouver un accord permettant de mettre fin au procès, renouvelée la veille par la présidente Valérie Favre (notre article précédant), les représentants de l’Église et le pasteur ancien gréviste de la faim sont «arrivés à la conclusion que nous n’y arriverons pas», selon la formule de Mathias Burnand, avocat de Daniel Fatzer.

Licencié avec effet immédiat à un peu plus d’une année de la retraite, Daniel Fatzer continue à demander réparation à son employeur l’Église évangélique réformée du canton de Vaud.

Par Joël Burri

La cause du litige portant sur montant supérieur à 30’000 fr, ce n’est pas le Tribunal des prud’hommes, mais le Tribunal d’arrondissement de Lausanne qui siège mardi 2 et mercredi 3 octobre dans l’affaire opposant le pasteur Daniel Fatzer à son ancien employeur l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). Ces deux jours font suite à une tentative infructueuse de conciliation ainsi qu’à une audience de débats d’instruction ayant échappé aux médias.

Le metteur en scène genevois Didier Nkebereza, 44 ans, a été nommé à la tête de l’Espace culturel des Terreaux, à Lausanne. Il succède à Jean Chollet qui prendra sa retraite en juillet 2019. Interview.

Par Laurence Villoz

N’est-ce pas un peu suicidaire pour votre carrière de rejoindre une structure qui dépend de l’Église?

En tant qu’artiste, si l’on n’est pas un peu suicidaire, on n’est pas artiste. Si l’on recherche la sécurité, en Suisse, on va travailler dans une banque. J’ai fait un autre choix dans ma vie. J’ai fait un choix de passion. Racine a toujours guidé ma vie. Je pense donc être en phase avec mes idées.

© 2018 Protestinfo