×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Olav Fykse Tveit, le 15 mai au COE Pour certains protestants, il ne va pas de soi que les catholiques romains sont nos frères et sœurs, a rappelé Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises lors d’une interview commune accordée à Protestinfo et Cath.ch à quelques semaines de la visite du pape François dans les locaux de l’organisation, le 21 juin prochain.

Photo:Bernard Hallet/cath.ch

Propos recueillis par Joël Burri/Protestinfo et Raphaël Zbinden/cath.ch

Pourquoi est-ce que cette visite du pape est importante?

Ce qui me paraît important, c’est que la visite du pape réaffirme les bonnes relations et les nombreuses coopérations entre l’Église catholique romaine et le Conseil œcuménique des Églises (CEO). Par cette visite, le pape rappelle que le COE est un partenaire important pour l’Église catholique romaine. Mais si nous qualifions cette visite de jalon, c’est aussi parce que c’est un point à partir du quel nous ne reviendrons pas en arrière. Nous devons aller de l’avant en matière de travail commun et de témoignage: les Églises du monde ont une foi commune et un engagement commun en faveur de la justice, de la paix, une attention particulière commune pour les plus défavorisés.

Jean CholletL’homme de théâtre et pasteur vaudois, Jean Chollet a présenté mardi 22 mai sa dernière programmation pour l’Espace culturel des Terreaux, à Lausanne. Fourmillant de projets, il prendra sa retraite, à l’été 2019. Interview.

Photo: Jean Chollet

Par Laurence Villoz

À la tête de l’Espace culturel des Terreaux (ECT) pendant près de quinze années, quelle a été votre plus grande fierté?

Premièrement, c’est d’avoir suscité ce type de projets dans l’Église protestante. Les protestants sont des personnes qui apprennent et travaillent, ils ne mettent pas en priorité l’émotion que provoque un spectacle. Il s’est passé 17 ans entre le moment où j’ai parlé de cet espace et sa création. Sur l’ensemble des événements, nous avons rassemblé plus de 250’000 personnes, en près de 14 ans.

Eglises / 23 mai 2018 - 08:00

Brèves

«Livre à vivre» à Crêt-Bérard
Dernier culte des pasteurs stagiaires
«Quelle place pour les homosexuels dans l’Église?»

Vue sur Jérusalem en 2016 CC(by-sa)Dennis Jarvis via https://flic.kr/p/TViC9gLe Conseil œcuménique des Églises dénonce les violences à Gaza. Il demande la fin de l’impunité et se distancie de ceux qui voient le déplacement de l’ambassade américaine non pas comme un acte de provocation, mais comme un don de Dieu.

Photo:  CC(by-sa)Dennis Jarvis

Tirer à balles réelles sur des civils non armés, parmi lesquels des enfants «ne peut être justifié légalement ou moralement comme une manifestation “du droit d’un état à se défendre”», écrit Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE) dans une prise de position très dure à l’encontre d’Israël au sujet des violences qui se sont produites la semaine passée à Gaza. «Les manifestants exercent leurs droits civils à exprimer leur opposition et leur désespoir au sujet de la situation du peuple palestinien», précise le texte qui appelle à une condamnation de ces actes par la communauté internationale et demande l’ouverture d’une enquête.

expo "Rendons la Réforme aux Genevois" aux Bains des PâquisL’exposition consacrée à la Réforme à Genève présentée en 2017, durant l’année du Jubilé des 500 ans, vit une nouvelle vie. Condensée en 17 panneaux, elle se donne désormais à voir jusqu’au 17 juin aux Bains des Pâquis.

Par Joël Burri

«Calvin n’est pas arrivé à Genève et “pouf”, la réforme a eu lieu», sourit Anouk Dunant Gonzenbach, archiviste aux archives d’État de Genève. «Dès 1520 les idées luthériennes qui se répandent, engendrent à Genève une ferveur religieuse. Un mouvement aussi motivé par des raisons politiques, puisqu’il s’agissait d’échapper au Duc de Savoie. La Réforme n’est donc pas la seule cause du changement à Genève», a souligné l’historienne, jeudi 17 mai lors de la soirée de vernissage de l’exposition à voir jusqu’au 17 juin aux Bains des Pâquis à Genève.

Andrzej Choromanski (à droite) et Olav Fykse Tveit présentent l’identité visuelle du pèlerinage œcuménique du pape François et du Conseil œcuménique des Églises du 21 juin 2018 à Genève. François sera de passage à Genève le 21 juin prochain. Si les collaborations entre l’Église catholique romaine et le Conseil œcuménique se multiplient, il n’est pas question pour autant de parler d’adhésion à l’organisation internationale.

Photo: Andrzej Choromanski (à droite) et Olav Fykse Tveit présentent l’identité visuelle du pèlerinage œcuménique du pape François et du Conseil œcuménique des Églises du 21 juin 2018 à Genève.

Par Joël Burri

«Le Saint-Père nous rappelle parfois que “ceux qui persécutent les chrétiens ont mieux compris que nous le sens de l’unité.” Pour lui, c’est un sujet de honte!», relate Andrzej Choromanski du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. «Lorsqu’ils commettent leurs persécutions, ils ne demandent pas à leur victime si elles sont luthériennes, méthodistes ou catholiques, ils les voient tous comme des chrétiens», a complété le théologien présent mardi à Genève, lors de la conférence de presse présentant le programme de la visite du pape François au Conseil œcuménique des Églises (COE).

© 2018 Protestinfo