×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document

Questionnaire EERVComment gérer les différentes sensibilités théologiques au sein d’une Eglise qui se veut ouverte à tous? Les réformés vaudois entament un travail de réflexion sur cette question par un questionnaire diffusé largement et qui a pour objectif de dresser une carte de la situation la plus précise possible.

Par Joël Burri

Jusqu’à mercredi 8 mars, les fidèles de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) sont invités à répondre à quelques questions sur la diversité des opinions au sein de l’Eglise. En tant que ministre ou laïc, à titre individuel ou collectif, ils sont déjà plus de 400 à avoir rempli le formulaire! Un succès inespéré qui témoigne peut-être des préoccupations des croyants pour cette question. «On verra lorsque l’on analysera les réponses si cette question a tant d’importance que cela», rétorque le pasteur Jean-François Habermacher, qui porte ce projet. Il a construit toute la démarche en prenant soin de laisser d’abord les gens s’exprimer, avant de proposer des changements ou pistes de solutions.

conf presse Accaparement TerresEntre 80 et 85% des terres du Kalimentan occidental, une des régions de l’ile de Bornéo en Indonésie, sont exploitées par des groupes internationaux. L’industrie minière et les monocultures pour la production d’huile de palme et de papier ne laissent que peu de place et de ressources à la population locale. Dans le cadre de leur campagne annuelle, Pain pour le prochain et Action de carême se sont demandé quelle est l’implication des banques suisse dans ce marché.

Photo: cultiver une palette pour rendre symboliquement une parcelle de terre à la biodiversité est l’une des actions proposées dans le cadre de la campagne œcuménique. Matthias Dörnenburg d’Action de carême, Kartini Samon, de GRAIN organisation partenaire en Indonésie et Miges Baumann de Pain pour le prochain (de gauche à droite) s’y sont adonnés lundi à Berne.   

Par Joël Burri

«Imaginez: on sonne à votre porte et des individus armés portant l’uniforme des services de sécurité vous informent qu’il ne vous reste plus que cinq jours avant que votre maison ne soit démolie, car une multinationale s’est approprié les terres de votre village pour y planter du soja à grande échelle», raconte Matthias Dörneburg, directeur ad interim d’Action de carême. «Cette expérience existentielle, des milliers de personnes la vivent chaque année», complète-t-il. La campagne œcuménique de Pain pour le prochain et d’Action de carême porte cette année sur la problématique de l’accaparement des terres. Lundi à Berne, les deux organisations ont dévoilé une étude cherchant à évaluer l’engagement d’organismes financiers suisses dans ce phénomène.

Synode world cafe reflexionLa société a évolué, désormais seule une minorité œuvre sur le long terme pour une Eglise. Désormais, l’on s’engage pour un projet, pour une activité ponctuelle. L’Eglise réformée vaudoise a commencé un processus visant une réforme profonde de son fonctionnement.

Photo: réflexion par petits groupes, samedi à Ollon (VD)

Par Joël Burri

«Une journée studieuse et conviviale», c’est ce qu’a promis Xavier Paillard, président du Conseil synodal (exécutif) de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV), samedi à Ollon à l’ouverture d’un Synode (organe délibérant) largement consacré à une discussion «non décisionnelle» sur les nouvelles formes que l’Eglise devra apprendre à proposer.

Les livres des ThéopopettesPour sa troisième édition, le festival du livre de Crêt-Bérard a choisi de développer les activités pour les enfants, samedi 4 mars. L’occasion pour les Théopopettes, ces célèbres marionnettes, de se décliner pour la première fois sous forme de livre.

Par Laurence Villoz

«Un livre reste dans un foyer et permet de créer une complicité et des discussions entre parents et enfants», explique Florence Auvergne-Abric la créatrice des Théopopettes, ces marionnettes devenues de véritables stars. Alors que les «parlottes» - des spectacles qui encouragent le dialogue philosophique et spirituel chez les enfants - ont lieu tous les mercredis après-midi à la Fusterie à Genève depuis 2010, elles se déclinent pour la première fois sous forme de livres qui seront disponibles dès le 4 mars au Festival «Livre à Vivre», au centre Crêt-Bérard, à Puidoux.

menottes renvois CC(by) Victor via https://flic.kr/p/cA9SG3«Nous vous invitons à ne pas brader la culture d’accueil développée jusqu’à présent» par notre canton, écrit l’Eglise réformée vaudoise aux députés du canton. Dans son courrier elle rappelle ses valeurs, «le respect de la dignité et des droits fondamentaux de chaque personne», en particulier.

Photo: CC(by) Victor

Par Joël Burri

«La politique des “renvois Dublin” exerce une pression énorme sur des pays qui sont déjà débordés par des situations migratoires complexes; les témoignages de nos partenaires de la Chiesa Valdese attestent des immenses difficultés que ces renvois posent en Italie. Pire, cette même politique touche souvent des personnes très vulnérables, telles les femmes et les enfants. Nous vous invitons à ne pas brader la culture d’accueil développée jusqu’à présent par notre canton et à ne pas péjorer leur situation actuelle en les poussant dans la clandestinité», écrit l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud dans un courrier adressé aux 150 députés vaudois, alors que ceux-ci planchent sur la révision de la Loi d’application de la législation fédérale sur les étrangers. (LVLETr)

gargouille pensive CC(by-sa)harmish khambhaita via https://flic.kr/p/h14Y8yProtestinfo propose régulièrement des éditos rédigés par des membres des rédactions de Médias-pro.

L’obscurantisme est de retour, mais il prend de nouvelles formes constate Joël Burri, rédacteur responsable de Protestinfo.

Photo: CC(by-sa) harmish khambhaita

«La paresse et la lâcheté sont les causes qui expliquent qu’un si grand nombre d’hommes, après que la nature les a affranchis depuis longtemps d’une direction étrangère […], restent cependant volontiers, leur vie durant, mineurs [c’est à dire dans l’incapacité de se servir de son entendement] et qu’il soit si facile à d’autres de se poser en tuteurs des premiers. Il est si aisé d’être mineur! Si j’ai un livre qui me tient lieu d’entendement, un directeur qui me tient lieu de conscience, un médecin qui décide pour moi de mon régime, etc. je n’ai pas besoin de me donner de peine. Je n’ai pas besoin de penser pourvu que je puisse payer; d’autres se chargeront bien de ce travail ennuyeux.»

© 2017 Protestinfo | création site :