×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 395
×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

imagesLourdement chargée, la thématique a mobilisé quatre intellectuels et praticiens protestants romands, mardi soir dans la banlieue lausannoise. Ils répondaient à une invitation de Catalyse, un groupe de théologiens et de laïcs vaudois soucieux de prendre à bras-le-corps une poignée de thèmes en marge des débats synodaux de l'EERV. Des pistes ont été tracées mais, en la matière, tout ou presque reste à ré-inventer.

Par Samuel Ramuz

« Si tout le monde était chrétien, ce serait diabolique. » Une pointe d'ironie au coin de l'oeil, Pierre Gisel donne le ton. Pour le doyen de la Faculté lausannoise de théologie et de sciences des religions, « l'évangélisation ne saurait viser sans grave perversion une chrétienté (ndlr: à rebâtir), même idéale ». Mais, précise-t-il, « le christianisme ne serait plus lui-même s'il se faisait repli sur soi, protégé des maux qui affectent l'humain et la société ». Tout est dit, ou presque: reste à s'entendre sur les termes.

a_-_feministeA la fin du mois d’octobre, l’Académie Américaine de Religion (AAR) tenait son congrès annuel à Atlanta. Plus de 4500 participants s’y sont rendus, représentant un large éventail de nationalités, cultures et traditions religieuses. En feuilletant le programme du congrès, je relève quelques titres intrigants: « féminisme critique et décolonisation de Marie », «théologie politique féministe et womaniste », « réflexions théologico-féministes sur les femmes, le monde animal et la corporalité » ou encore « dialogue interreligieux écoféministe ».

Par Muriel Schmid

Je n’ai malheureusement pas pu me rendre au congrès cette année, mais je lis toujours avec intérêt la liste des thèmes abordés au cours des différentes sessions ; cela donne une idée des courants actuels de la théologie et des sciences des religions. En rassemblant ces quelques titres, je réalise à quel point le discours féministe a trouvé aujourd’hui sa voix propre.

a_-_bonnes_nouvellesDistribué à tous les ménages vaudois depuis 2001, ce mensuel, tiré à 350'000 exemplaires, cherche à créer des liens avec des gens qui n'ont pas ou peu de relation avec l'Eglise réformée.

« Nous voulions reconnecter l'Eglise à la population vaudoise en passant par d'autres canaux que ceux des paroisses, a expliqué l'ancien conseiller d'Etat socialiste Daniel Schmutz, alors conseiller synodal en 2001. Nous voulions aussi toucher le cercle des personnes qui ne fréquentent pas l'Eglise, mais qui ne la rejettent pas non plus. »

a_-_coupleBREVE - Le CSP Berne-Jura ouvre une permanence téléphonique hebdomadaire destinée aux couples, et familles dès lundi 6 décembre. Statistiquement, près d’un couple sur deux est ainsi voué l’échec.

Souvent idéalisé, le couple est soumis de nos jours à rude épreuve. Le divorce apparaît de plus en plus comme la solution, a indiqué le Centre social protestant (CSP) Berne-Jura dans un communiqué.

Vendredi soir à Saint-Sulpice, le législatif de l'Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) a suivi les coupes proposées par sa commission des finances. Le déficit pour 2011 est ramené à 752 000 francs. Le projet multimédia est maintenu, mais son financement coupé de moitié.

aaa_-_bibleLes paroisses réformées, qui réunissent des communautés linguistiques différentes, choisissent souvent de cohabiter, sans plus. Fribourg prend le risque de jouer la carte du bilinguisme. Au printemps dernier, une première volée de catéchumènes romands et alémaniques confirmaient ensemble: une première en Suisse.

Par Anne-Sylvie Mariéthoz

Un samedi de novembre. Près d'une cinquantaine de jeunes Romands et Alémaniques sont réunis dans les locaux de la paroisse de Fribourg. Le thème de la journée? Les textes bibliques sous toutes leurs coutures. Les catéchumènes découvrent une bible en braille ou en bande dessinée, et différentes traductions, en arabe, en grec ou en anglais
© 2019 Protestinfo