×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

antoine_CourtPour quelles raisons les protestants du Désert dans les Cévennes se sont battus jusqu'à la mort pour la liberté du culte? Cela peut paraître incongru deux siècles plus tard, à une époque où ces rassemblements peinent à intéresser. 

Antoine Court a pris des risques afin que le culte protestant ne disparaisse pas, alors que sa tête était mise à prix. L'Assemblée du Désert fête les 250 ans de sa mort à Lausanne.

« C'est au fond le souvenir d'une Eglise clandestine, d'une Eglise qui a perduré malgré la révocation de l'Edit de Nantes en 1685 », a expliqué Vincent Schmid*. Les protestants qui restent en France vont être impitoyablement réprimés pendant près d'un siècle avec plus ou moins d'intensité selon les régions. Les pasteurs avaient pratiquement disparu puisque la plupart d'entre eux avaient été pendus, brûlés ou envoyés aux galères.

papa_des
La Maison du Désert sur les hauts de Lausanne DR

Lausanne compte dans son patrimoine la maison du Désert. A-t-elle un lien avec le Désert protestant des Cévennes? Réponse d'Antoinette Rivier, dont la famille a possédé cette demeure pendant près de 200 ans.

C'est en 1782 que cette propriété est dénommée pour la première fois «campagne du Désert», peut-on lire sur le site de la Ville de lausanne, à qui appartient la maison de maître depuis 1989. Le courant romantique et la mode voulaient, en effet, que l'on appelle «Ermitage», «Hermitage», «Solitude» ou «Désert» les parcs ou les campagnes à l'extérieur des cités. A priori, rien à voir avec les protestants français pourchassés.

a_-_vsPasteur à la Cathédrale Saint Pierre de Genève, ce théologien libéral croit aux vertus de l’interreligieux. Il sera prédicateur cette année à l’Assemblée du Désert.

Portrait par Tania Buri

Le libéralisme du pasteur de la cathédrale Saint Pierre a été un moment tempéré par un attrait pour les voies mystiques, qui préconisent l’expérience directe de la Présence divine. « Cela m'avait beaucoup enthousiasmé, mais je suis revenu en arrière. Peut-être parce que l'on vit une époque où chez les chrétiens, mais aussi dans les autres familles religieuses, on constate ce que Péguy appelait la dégénérescence de la mystique en politique. Et cela me fait très peur, car je pense que c'est la racine de tous les maux. »

jesus-Mahommet
Ce numéro de L'Express a été interdit au Maroc en 2008 DR
La situation des chrétiens est-elle en train de changer dans le royaume chérifien ? Entretien avec Jean-Luc Blanc qui y fut pasteur pendant neuf ans.

Propos recueillis par Bernadette Sauvaget, Réforme

B. S. : Au Maroc, vous avez assisté à la montée de l’islamisme dans le pays…


J.-L. B. : C’est clair. Le Maroc n’y croyait pas ! Avant les attentats du 11 septembre, le peuple et les médias n’envisageaient pas la possibilité d’un islamisme marocain. Malheureusement, la situation a profondément évolué entre 2001 et 2003. Les attentats à Casablanca, en 2003, ont provoqué un choc.

Le peuple marocain a alors compris qu’il y avait aussi des islamistes dans son pays, qu’il y avait un islam salafiste violent, plus important qu’on ne le croyait jusque-là. Le peuple n’imaginait pas que, parmi ses fils, ses imams, ses oulémas, il y avait des gens capables d’actes terroristes.

Mart
Martin Hoegger DR
Rencontrer Martin Hoegger, c'est s'offrir une oasis de calme. Se mettre à l'écoute d'un fin théologien, au verbe lent mais percutant. Mais, à 55 ans, le pasteur vaudois a les pieds bien enracinés dans la terre, « dans l'humus, racine d'humilité », précise-t-il.

Portrait par Samuel Ramuz

L'homme voit large et loin. Secrétaire exécutif de la Communauté des Eglises chrétiennes dans le canton de Vaud (CECCV), Martin Hoegger fixe son regard sur la Cathédrale de Lausanne. Dimanche 5 septembre, les fidèles de plus d'une vingtaine d'Eglises chrétiennes différentes y sont attendus pour une célébration haute en couleurs (voir encadré ci-dessous). « A l'image d'un champ de fleurs ou d'un vitrail chamarré », souffle-t-il, assis dans le vaste salon de l'Arzillier, une maison de maître dédiée au dialogue interreligieux en plein centre-ville où il siège au comité.

BREVE - Le Centre social protestant (CSP) et CARITAS Suisse disent non à la révision de l'assurance-chômage et incitent les citoyens à glisser un non dans l'urne le 26 septembre. Le CSP estime qu'il faut « absolument éviter de réduire encore l'accès aux prestations comme les prestations elles-mêmes », indique-t-elle dans un communiqué mardi.

© 2018 Protestinfo