×

Message

Failed loading XML...
tveit
Secrétaire général du COE
Genève - Annulation de la dette d'Haïti, lutte contre le changement climatique, engagement dans le conflit israélo-palestinien, Olav Fykse Tveit, le nouveau secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises (COE), est sur tous les fronts. Mais sur les sujets qui pourraient fâcher, le Norvégien luthérien, en poste depuis deux mois, est d'une prudence de sioux.


A un moment où les Eglises sont en perte de vitesse et voient leurs moyens diminuer, le COE se trouve devant l'obligation de revoir sa mission face à ses 349 Eglises membres, protestantes, anglicanes et orthodoxes. « Quelle est la valeur ajoutée de l'organisation», s'est demandé Olav Fykse Tveit lundi devant la presse à Genève. L'homme, âgé de 50 ans, a du pain sur la planche. 

Le COE doit redéfinir son profil, son rôle, ses buts. Mais à ce stade, l'organisation ne donne pas de réponse aux questions qu'elle pose publiquement. Sur l'oecuménisme, M. Tveit refuse de le considérer au point mort. « Nous vivons un hiver oecuménique », a-t-il dit. C'est pour lui le temps de la réflexion.

sectes_3Quelle est l'ampleur des dérives sectaires en Suisse plus de quinze ans après le drame de l’Ordre du Temple Solaire (OTS), qui s'était soldé en octobre 1994 par la mort de 54 membres de la secte en Suisse romande et au Canada? Brigitte Knobel, directrice du Centre Intercantonal d’Information sur les Croyances (CIC, basé à Genève) et sociologue nous livre son expérience quotidienne et son analyse.


Propos recueillis par Camille Gonzales


Vous comptez parmi les observateurs privilégiés du paysage religieux en Suisse. Comment l’avez-vous vu évoluer depuis la création du CIC il y a 8 ans?

Brigitte Knobel: En ce qui concerne les minorités chrétiennes, le paysage évangélique est devenu plus international avec l’implantation d’Eglises de migrants sud américains, africains et asiatiques. On observe également que les Eglises évangéliques tendent de plus en plus vers le pentecôtisme. Du côté du new-age, il y un regain de groupes spirituels que l’on pourrait qualifier d’ethno-écolo, comme par exemple le néo-chamanisme. Le marché de la guérison spirituelle s’organise davantage : des nouvelles associations se créent dans le but d’obtenir une reconnaissance, par exemple auprès des assurances complémentaires. On remarque également une tendance, y compris dans les grands courants religieux, à proposer des stages ou des formations où l’on apprend à se recentrer sur soi-même, où l’on peut faire de nouvelles expériences spirituelles.

048_3-1
Les trois croix (1653), Rembrandt

Musique, peinture, cours public, chapiteau dans la cité, les réformés sortent le grand jeu. Le coup d'envoi sera donné lundi avec une marche aux flambeaux dans la ville. Pendant une semaine, des personnalités comme Rosette Poletti vont se succéder sous le chapiteau de la Place de l’Europe tandis que des animations, des conférences, des expositions et des concerts s'égrèneront jusqu'à Pâques.

Le fil rouge de cet événement, qui va rassembler près de 250 choristes et jusqu'à 500 personnes pendant plus d'un mois, est la passion du Christ, appréhendée par la musique, la peinture, intellectuellement et existentiellement. L'étincelle du projet est née des chefs de choeur, qui joueront l'oratorio « Golgotha » du Genevois Frank Martin et la « Passion selon saint Mathieu » de Jean-Sébastien Bach fin mars à la cathédrale de Lausanne.

 

4-5-3355_OK
Pierre Joxe (Réforme)
Pierre Joxe. L’ancien ministre de François Mitterrand raconte, dans un livre paru chez Labor et Fides, quelques-uns de ses cas de conscience face aux impératifs du service de l’État. Une réflexion à la fois politique et éthique.

Propos recueillis par Pierre Desorgues, Réforme

Son mandat de neuf ans au sein du Conseil constitutionnel s’achève dans quatre semaines. Pierre Joxe rompt avec le devoir de réserve en dévoilant au public dans son nouveau livre les désaccords avec certaines décisions du Conseil constitutionnel. Il milite pour une plus grande transparence au sein du Conseil, à l’instar de ce qui se fait dans d’autres tribunaux constitutionnels en Europe. L’ancien ministre de l’Intérieur de François Mitterrand revient également sur sa carrière au service de l’État où il dut jongler entre la défense de ses convictions et les compromis liés à l’exercice même de sa charge. Entretien.

Equal_salary
Gabriel Bader, Véronique Goy Veenhuys, Fabrice Demarle (SP)
Les hommes et les femmes gagnent le même salaire pour le même travail au sein de l'Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN). Elle est la sixième organisation en Suisse, et la première Eglise, à recevoir le label Equal-Salary attestant de cette égalité.


« Est-ce normal pour une Eglise qui cherche à défendre des convictions et des valeurs de se faire certifier? » s'est demandé Gabriel Bader, président du Conseil synodal, mardi devant la presse. « Comment la démarche d'une Eglise est-elle mesurable? Peut-on et doit-on faire comme les entreprises lucratives? », s'est-il encore interrogé.
hamid_karzai-1
Hamid Karzaï
Le président afghan, Hamid Karzaï, veut tenter la réconciliation avec les Talibans, qui renonceraient à la violence, a-t-il annoncé le 29 janvier dernier lors de la conférence de Londres. Cette annonce est faite au moment où la perspective du transfert aux Afghans de la responsabilité de la sécurité prend corps. Mais elle ne manque pas d’interroger. Existe-t-il des Talibans non violents? On les dit islamistes, fondamentalistes ou terroristes : comment pactiser avec eux? Ces questions appellent un éclairage sur cette mouvance de l’islam politique.


Par Camille Gonzales


Si le projet d’Hamid Karzaï rend perplexe, c’est que le mot Taliban est devenu synonyme de terreur et d’obscurantisme dans les esprits occidentaux qui ne voient le mouvement qu’à travers le prisme d’images télévisées souvent violentes. Mais qui sont-ils vraiment ? Les Talibans sont un phénomène purement afghan, influencé par les traditions puritaines des tribus pachtounes du Sud et par le wahhabisme d’Arabie Saoudite qui a largement financé dans les années 1980 les réseaux d’écoles talibans au Pakistan.
© 2018 Protestinfo