×

Message

Failed loading XML...

SAH_Soli_2_08_f_SV_def
Fabrication de blouses (copyright Oseo)
Lausanne - Dans l'industrie électronique, les conditions de travail demeurent déplorables. Pour accroître la pression, Pain pour le prochain examine les politiques d'achat des administrations en Suisse. De son côté, l'Oeuvre d'entraide ouvrière (OSEO) montre du doigt les habits utilisés dans les hôpitaux et les pierres qui pavent les rues helvétiques.

Pain pour le prochain a commencé à travailler en 2008 sur les achats publics pour obliger les marques d'ordinateurs à accroître leur engagement. En effet en Suisse, les administrations fédérales, cantonales, et communales achètent plusieurs dizaines de milliers d'ordinateurs par année. Un seul exemple: en 2008, la Confédération a fait une offre d'achat pour 10'500 PC et 17'000 ordinateurs portables, selon les données officielles.

En Suisse romande, Genève, Lausanne et Bienne ont déjà fait un pas dans cette direction. Dans la même région, plusieurs villes et cantons sont en passe de renforcer un pool, un des plus importants de Suisse pour des achats groupés en informatique intégrant des critères sociaux, a précisé à ProtestInfo Chantal Peyer de PPP. En Suisse alémanique, le canton de Berne a aussi dit oui tandis que Bâle-Ville et le canton de Zurich devront bientôt se prononcer sur le sujet.

New York – Berne  La Suisse vient de ratifier le protocole facultatif à la convention des Nations Unies contre la torture, a indiqué Amnesty International vendredi 24 septembre dans un communiqué. La Suisse rejoint ainsi 49 autres Etats signataires. Si des ONG helvétiques saluent cette signature, elles regrettent en revanche que la Suisse n'en fasse pas de même vendredi avec le protocole facultatif au pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.

Des ONG suisses, dont l'Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture (Acat), attendent maintenant la nomination des 12 membres de la future commission fédérale pour la prévention de la torture. Les ONG demandent que la commission comprenne dans ses rangs des étrangers et des femmes, à l'image  de la population qui vit en prison. Des juristes, des médecins et des spécialistes de la réhabilitation de la torture devraient aussi figurer dans ses rangs.

fiz4
Destination retour (copyright FIZ)
Les femmes victimes de la traite des êtres humains bénéficient désormais de l'aide au retour. Neuf d'entre elles en provenance d'Europe de l'Est et d'Amérique du Sud ont déjà pu profiter de ce programme. Le Centre d’assistance aux migrantes et aux victimes de la traite de femmes (FIZ) en Suisse les a raccompagnées chez elles.

Ces femmes veulent rentrer chez elles pour la plupart, car elles ont de la famille qu'elles souhaitent retrouver, a expliqué à ProtestInfo Doro Winkler du FIZ, basé à Zurich. Eva Danzl, une des collaboratrices de cette organisation, a suivi une femme qui a regagné son pays d'origine, le Brésil. Celle-ci était exploitée dans un bordel en Suisse alémanique. Elle a témoigné avec d'autres prostituées contre les hommes qui les avaient contraintes à cette activité. Elles ont ensuite été invitées à quitter le territoire suisse.

2644-ouardiri
Hafid Ouardiri (DR)
Montreux - Les Suisses devront se prononcer le 29 novembre sur l'interdiction de la construction des minarets. Les Eglises, toutes confessions confondues, sont unanimes à appeler à voter contre ce texte, à l'exception d'une frange évangélique. Cette initiative a été lancée par un comité, composé de membres de l'Union démocratique du centre (UDC) et de l'Union démocratique fédérale (UDF).

Sur le terrain, la campagne bat son plein. Dans le canton de Vaud, des représentants des communautés juives, chrétiennes et musulmanes ont lancé jeudi soir 17 septembre à Montreux une série de débats, à l'instigation du Conseil oecuménique et interreligieux vaudois. « C'est la première fois que des représentants de ces trois religions s'unissent pour s'opposer à un objet de scrutin dans le canton de Vaud », a expliqué à ProtestInfo, le pasteur Martin Hoegger, une des figures de l'oecuménisme vaudois, dont le travail à la cathédrale de Lausanne vient d'ailleurs d'être primé au niveau national.

test_takemoto
(Flavio Takemoto - www.sxc.hu)

Genève – Les origines de l'univers seront un jour compréhensibles à l'être humain. C'est la conviction que l'astrophysicien Stephen Hawking a défendue mardi soir 15 septembre à l'Université de Genève devant plus de 4'000 personnes.


L’être humain pourra-t-il un jour être libéré de son ignorance ? La création de l’univers peut-elle se passer de Dieu ? La conférence du professeur Stephen Hawking, intitulée « La création de l'univers » à Genève a rappelé que ces questions accompagnent l’histoire de l’humanité et suscitent toujours le même intérêt.

australie_1
Anthony Mundine (© Sophie Roselli)
Sydney - Anthony Mundine, un boxeur aborigène, considéré comme l'un des plus grands sportifs australiens, a renoncé à la foi chrétienne pour se convertir à l'islam. Il considère le christianisme comme la religion des colonisateurs, qui l'ont écarté de sa culture d'origine.

Le boxeur titré et multimillionnaire s'entraîne dans sa salle de gym poussiéreuse, implantée près d'un parc occupé par les dealers et les junkies, dans l’une des banlieues les plus défavorisées de Sydney. «J’ai été écarté de ma culture aborigène. J’ai grandi dans la religion chrétienne à cause des «Blancs» venus coloniser l'Australie, mais je n’étais pas pratiquant. Le christianisme ne m’a pas apporté de réponses», explique le trentenaire.

© 2017 Protestinfo