×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document
megaphone_eper
La solidarité se fait entendre à Noël (EPER)
Depuis quelques années, les cadeaux de Noël se déclinent à la mode solidaire. Plusieurs ONG proposent d'offrir des cadeaux sous forme de dons qui financent des projets ou des outils concrets pour leur engagement sur le terrain. L'entraide protestante (EPER) a ainsi relancé sa campagne « Offrir son aide », initiée l'an dernier. Etoffé, son catalogue de cadeaux propose toujours un certificat que le donateur peut offrir à un proche à Noël comme cadeau.

« Des cadeaux qui décoiffent et qui font coup double », annonce l'EPER. Un exemple : parmi la trentaine de possibilités que propose le catalogue, le donateur peut verser 45.- pour payer un Tschukkudu, vélo en bois, transport typique en République démocratique du Congo.

supermarcheAprès la votation sur l'interdiction des minarets, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer une méconnaissance des religions, de l'islam, mais aussi du christianisme. A l'heure du supermarché du religieux, quelles sont les possibilités pour les adultes de découvrir les grandes religions et le protestantisme?

 

 

sk
Shafique Keshavjee (DR)
Lausanne – Après le vote anti-minarets, tout reste à faire, estime l'écrivain et spécialiste de l'interreligieux, Shafique Keshavjee. Il renvoie dos à dos l'UDC et ses "généralisations à consonance xénophobe", la gauche et son "indifférenciation égalitariste" ainsi que les élites au discours "politiquement correct". A ses yeux, les plateformes existantes de dialogue entre les communautés religieuses et l'Etat sont actuellement insuffisantes.


F_gg30_Memo_1Genève - Les conseillers fédéraux Micheline Calmy-Rey et Moritz Leuenberger ont dû se frotter à Jean Calvin et à son héritage. A trois reprises cette année, les deux politiciens sont venus prononcer un discours à Genève. Micheline Calmy-Rey a donné le dernier en date la semaine passée à l'Université de Genève.



normal_GRAND_CONSEIL_DE_JEUNES_CGA5958
Baptiste Hurni (DR)
Lausanne – Le papier de position sur la laïcité, adopté samedi à Lausanne par l'assemblée générale de la Jeunesse socialiste (JS) suisse, provoque une scission. La section neuchâteloise a quitté la JS, séance tenante, malgré les appels du président Cédric Wermuth à accepter la décision de la majorité. Le compromis sur les facultés de théologie n'a pas suffi.

Pour le député socialiste neuchâtelois et athée, Baptiste Hurni, la JS suisse a clairement franchi la ligne rouge samedi. « Ce papier ne relève pas d'une laïcité égale envers toutes les religions, mais d'une agression des valeurs chrétiennes, a expliqué M. Hurni à ProtestInfo. Que la JS le veuille ou non, les racines de la Suisse sont chrétiennes».

Genève - En Suisse, plus de 80% des personnes rendent leur dernier souffle à l’hôpital ou en EMS. Mais si elles avaient le choix, près des deux tiers d’entre elles préféreraient mourir à la maison, selon un sondage de l’Organisation Mondiale de la Santé. Avec le projet genevois « La maison de Tara », ce souhait pourrait devenir réalité.

Souvent les personnes en fin de vie sont transportées à l'hôpital pour franchir la dernière étape, constate Anne-Marie Struijk, directrice de la Fondation de la Maison de Tara. Actuellement, grâce au développement des soins à domicile, les personnes peuvent rester plus longtemps à la maison. Mais ni le personnel de soins à domicile, ni les bénévoles ne sont en mesure de rester 24 heures sur 24 pour veiller une personne dans ses dernières heures. C'est pour cette raison et non pour des motifs médicaux que la personne proche de la mort sera finalement transportée à l'hôpital.

© 2017 Protestinfo