×

Message

Failed loading XML...

a_-_agros-argentDans l’histoire du christianisme, l’Eglise a tenu un discours très ambigu sur l’argent. D’un côté, elle a durablement culpabilisé les riches en brandissant contre eux les menaces prophétiques. D’un autre côté, elle a sollicité sans retenue leurs aumônes afin de financer ses oeuvres. Le théologien Daniel Marguerat a ouvert lundi 10 janvier un cycle de conférences sur l'argent à l'Espace culturel des Terreaux à Lausanne. Interview.

Par Tania Buri

Il est vrai que l’attention charitable des chrétiens à l’égard des démunis a été et demeure impressionnante, souligne M. Marguerat, professeur honoraire de la Faculté de théologie de l'Université de Lausanne. Le rôle social de la diaconie chrétienne mériterait d’être plus remarqué qu’il ne l’est, notamment par les tenants d’une laïcité agressive. Du côté de l’Eglise, l’erreur a toutefois été de fonder ses appels de fonds sur une culpabilisation des riches ; l’agressivité que récolte aujourd’hui l’Eglise est pour une part le fruit de cette manipulation des consciences.

a_-_buisson-ferdinand-d
Le Français Ferdinand Buisson (1841-1932), une des figures tutélaires du protestantisme libéral, et père de la loi de 1905, qui a instauré la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Comme toutes les églises ou religions, le protestantisme abrite divers courants de pensée et de spiritualité qui ont l’habitude de s’y côtoyer, généralement avec irénisme, parfois au gré de disputes qui peuvent être très vives et qui montrent alors combien pour des chrétiens, quelle que soit leur orientation, la vérité n’est jamais à bien plaire, mais toujours, espérons-le, dans une attitude de respect réciproque qui est un aspect essentiel de l’amour du prochain.

Par Bernard Reymond


Par commodité, l’habitude veut que ces divers courants soient désignés par des adjectifs qui, tels des étiquettes, aident à s’y retrouver dans les débats d’idées, mais dont il faut se garder de faire des épouvantails ou des étendards indûment partisans. « Orthodoxe » et « libéral » sont en l’occurrence les deux adjectifs les plus fréquemment utilisés pour désigner deux tendances effectivement bien distinctes au sein du protestantisme pris dans son ensemble.

a_-adeleLa pasteure Adèle Kelham, de l’Eglise anglicane de Lausanne et membre du comité de la Communauté des Eglises chrétiennes dans le Canton de Vaud (CECCV), est, depuis le 1er janvier, la nouvelle présidente de la Communauté de travail des Eglises chrétiennes en Suisse (CTEC). Elle est l'une de rares femmes, dans le monde, à remplir une telle fonction, et la première en Suisse.


Jusqu’alors vice-présidente, Mme Kelham a remplacé à ce poste Mgr Vitus Huonder, évêque du diocèse de Coire, apprend-on dans un communiqué publié par la CECCV. Née dans le Yorkshire au nord de l'Angleterre, Adèle Kelham a d'abord étudié la physique puis la théologie. Les deux approches se complètent, souligne-t-elle.

a_-_mariage-blancDepuis le 1er janvier, il faut prouver que l'on séjourne légalement en Suisse pour s'y marier. L’initiative «contre les mariages fictifs» portée par l'UDC et votée par le Parlement en 2009 vient d'entrer en vigueur. En somme, pas de papiers, pas de mariage. Est-ce bien aussi simple et efficace?

Par Camille Gonzales, VP Genève

L'adoption de l'initiative parlementaire a apporté deux modifications au Code civil. La première oblige les prétendants au mariage à démontrer la légitimité de leur séjour dans le pays, la seconde contraint les officiers d’Etat civil à dénoncer à la police des étrangers les fiancés en situation irrégulière se présentant à eux. Le but affiché par Toni Brunner, alors vice-président de l'UDC, lors du dépôt de l’initiative était d’«empêcher les mariages fictifs».

a_-_planete-terre Sept jeunes sur dix demandent que le développement durable soit davantage intégré dans le plan d'études. C'est ce que révèle un sondage* réalisé par ISOPUBLIC sur mandat de la Coalition Education des ONG, dont Alliance Sud est membre.

Près de 72% des jeunes gens de 14 à 18 ans interrogés considèrent le manque de nourriture et d’eau potable, les changements climatiques, la pauvreté, la destruction de l’environnement et la raréfaction des ressources comme les plus grands défis que pose l’avenir, a indiqué Alliance Sud dans un communiqué. Une majorité d'entre eux, 84%, se dit prête à agir.

a_-_lire_cranDepuis la mi-septembre 2009, vous pouvez lire les articles de ProtestInfo sur un site ouvert à tous. Vous avez aimé certains textes, vous en avez préféré d'autres. Nous vous livrons le "top ten" des sujets que vous avez le plus lus depuis le lancement du site.


 

© 2017 Protestinfo