×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 395
×

Message

Failed loading XML...

jacqueline_veuve2Jacqueline Veuve sort un film sur la vie à Lucens à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Rencontre.

Par Vincent Volet, Bonne Nouvelle

Vincent Volet : Dans votre dernier film, « C’était hier », vous interrogez des gens qui, en 1937 à Lucens, regardaient passer le Tour de Suisse. Etes-vous passionnée de cyclisme?

Jacqueline Veuve: Pas autrement. Je ne suis pas une fan. A l’époque, il n’y avait pas d’autres distractions pour les gens: la fête de l’Ascension, et puis ce Tour de Suisse qui passe encore à Lucens. Tout le monde était sagement derrière une corde. On leur avait donné congé à l’usine, non payé évidemment, pour voir la course.

mottu
E. Peyer et R. Hahnloser entourent Philippe Mottu.

L'intellectuel genevois s'en est allé le lundi 23 août. Après-guerre, il avait été l'un des piliers de l'implantation en Suisse du Centre de Réarmement Moral, sur les hauts de Montreux, devenu aujourd'hui Initiatives et Changement.

 

A Caux en 1946, Philippe Mottu installe avec ses amis Robert Hahnloser et Erich Peyer le Centre de conférences de Réarmement Moral. Il se situe dans la lignée des Genevois à l'origine d'initiatives dépassant les frontières de la Suisse.

Graduat_2reformierte presse/ProtestInfo - La crise économique joue des tours à l'Institut oecuménique de Bossey. Le fonds pour les bourses est pratiquement vide, car cette école est fréquentée par plus de 90 % d'étudiants boursiers, qui viennent du Sud.  La somme disponible est passée de 850'000 à 500'000 francs cette année en raison d'un taux de change défavorable, selon Ioan Sauca, directeur de l'Institut.

« Jusque là, rien de neuf car le scénario se répète, a expliqué Ioan Sauca à ProtestInfo. Chaque année le fonds pour les bourses se vide et nous devons le réapprovisionner. » Mais la crise économique change la donne. « Les dons proviennent du monde entier, en dollars et en euros. Et ils ont été affectés par la baisse du taux de change », a-t-il précisé.

L'Institut de Bossey, qui va vers ses 55 ans, a marqué des générations de théologiens venant du monde entier. Si sa survie n'est pour l'heure pas remise en question, de nouveaux financements devront être trouvés. « Le fonds pour les bourses sera épuisé dans le courant de l'année », a indiqué le Conseil de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) aux délégués de l'Assemblée générale en juin dernier.
2276_3_PhilippeWoodtli
Philippe Woodtli DR
L’Argovien Philippe Woodtli vient d'être nommé directeur du Secrétariat de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) à Berne. Il succèdera à Theo Schaad dès le 1er janvier 2011 et dirigera une équipe de plus de trente personnes.


Le pasteur Philippe Woodtli, 46 ans, est actuellement directeur du service Théologie et Droit de l’Église réformée du canton d’Argovie, a indiqué la FEPS dans un communiqué jeudi. Il est également membre de la commission de formation du Concordat alémanique pour la formation des pasteurs.

Ce théologien libéral a suivi ces dernières années une formation supplémentaire dans les domaines juridique et managérial. Philippe Woodtli est aussi président bénévole du parti libéral-radical de Gränichen (AG).

temple_posse_01
Le temple des Posses DR
reformierte presse/ProtestInfo - Tandis que la plupart des Eglises réformées de Suisse sont contraintes d'économiser, l'Eglise réformée du Valais crée une nouvelle paroisse à St-Maurice. Le Chablais valaisan attire des actifs, qui ne trouvent plus où se loger sur la Riviera vaudoise. En une dizaine d'années, le nombre de réformés a grimpé de 30 % dans cette région.


Vaud et Valais ne vivent pas la même réalité. Tandis que les protestants diminuent dans le canton de Vaud, ceux-ci sont de plus en plus nombreux en Valais. « Ce ne sont pas seulement des retraités alémaniques, qui choisissent de venir s'établir en Valais, mais aussi des actifs et leurs familles », a précisé Thierry Marti à ProtestInfo, le président de la communauté protestante de St-Maurice et environs.

La situation dans le canton de Vaud, où les protestants ont été longtemps largement majoritaires, est tout autre. Avec la migration, mais aussi parce que les enfants de parents protestants ne sont pas automatiquement inscrits comme protestants, le canton de Vaud compte désormais pour moitié de protestants et de catholiques. Selon Thierry Marti, il existe une différence de mentalité entre les membres des deux confessions. « Les catholiques,  qui déménagent, s'annoncent en général tandis que les protestants ne le font pas considérant que la religion est une affaire privée. »

frere-roger_1991-gr
Frère Roger, © Ingrid von Kruse
Samedi 14 août, la communauté de France voisine célèbre un double anniversaire. Elle était fondée par frère Roger en 1940. Et celui-ci y était poignardé il y a tout juste cinq ans.

Par Samuel Ramuz

Le 20 août 1940, en pleine guerre mondiale, Roger Schütz arrivait seul dans le village de Taizé. Avec le projet d'y fonder une communauté. Le 16 août 2005, le pasteur d'origine suisse était sauvagement assassiné par une déséquilibrée, en plein office.

Entre les deux? « Une vie au service de l'unité des chrétiens », observe Gottfried Hammann, ancien professeur de l'histoire de l'Eglise à l'Université de Neuchâtel et fin connaisseur de Taizé.
© 2017 Protestinfo