×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 395
×

Message

Failed loading XML...
leuenb
Moritz Leuenberger quitte le Conseil fédéral le 31 octobre après quinze ans au pouvoir © DETEC
Comme représentant du protestantisme, je suis sensible à toute manifestation de cette culture dans le grand public. J’ai noté par exemple que cinq personnalités politiques occidentales de premier plan parmi celles qui ont exercé le pouvoir entre 2000 et aujourd’hui sont fils ou filles de pasteurs : Christophe Blocher, Moritz Leuenberger, Angela Merkel, Gordon Brown et Condoleezza Rice.

Chronique par Gabriel de Montmollin


A force de devoir sempiternellement entériner les constats sociologiques sur la décrépitude des Eglises traditionnelles, un tel constat fait du bien. Les héritiers de Calvin ne sont pas toujours losers. Mais chassez le naturel, il revient au galop. Parmi ces cinq enfants de pasteurs au pouvoir, quatre sont désormais hors course et la cinquième, à la tête de l’Allemagne, n’est pas au mieux dans les sondages.

Terre_NouvelleTerre Nouvelle perd son étendard. Dès 2011, la publication commune aux trois oeuvres d'entraide DM-échange et mission, EPER et PPP disparaît. En cause, des impératifs liés aux flux financiers, mais pas seulement. Chacun cherche aussi à mieux se profiler.

Par Samuel Ramuz

Elles ont tranché cet été. Après plus de trente ans de communication commune,  DM-échange et mission, l'EPER et Pain Pour le Prochain parleront chacune de leur côté dès janvier. « La traçabilité des dons n'est actuellement pas assez claire », explique Olivier Graz, porte-parole romand de l'Entraide protestante suisse (EPER), l'oeuvre à l'origine de la décision.

unige
©unige

En faculté de théologie à Genève, les étudiants qui suivent le cursus à distance sont plus nombreux que leurs collègues assis sur les bancs des amphithéâtres. Le niveau de ces universitaires virtuels s'avère dans certains cas meilleur que celui de leurs pairs sur le campus. Quant au taux d'abandon, il est identique.

Par Anne Buloz

 

De prime abord, ce n’est pas en théologie que l’on s’attendrait à trouver un programme permettant de suivre l'entier d'un cursus à distance. Et pourtant. Pionnière au moment de la conception et du lancement de cette fililière en 1998, la faculté genevoise fait encore aujourd’hui figure d’exception. Car la plupart des universités en Suisse et en Europe ne proposent qu’une partie de leurs cours à distance.

 

religion_1
©Isabelle Favre

Didier Halter vient d'être nommé directeur de l'Office protestant de la formation (OPF). Docteur en théologie pratique, l'actuel pasteur de Sion enfilera ses nouveaux habits au cours du premier semestre 2011. Enjeu majeur: le rôle joué par les universités dans la formation pratique des ministres.

Par Samuel Ramuz

 

L'OPF tient sa perle rare. Dès Pâques 2011, le pasteur Didier Halter pilotera la formation - tant initiale que continue - des pasteurs et des diacres en Suisse romande. En prenant les rênes de l'Office protestant de la formation, basé à Neuchâtel, le Valaisan chapeautera aussi l'offre destinée aux laïcs engagés dans les Eglises réformées.

twBREVE - Le président de la FEPS a été honoré mardi pour son action en faveur du rapprochement du protestantisme en Europe. Le Vaudois Antoine Reymond, ancien président de la Conférence des Eglises romandes, réagit.

Après Karl Barth et Emil Brunner, Thomas Wipf. Mardi, l'actuel président de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) est devenu le troisième Helvète à recevoir un doctorat honoris causa en théologie de l’Université de Münster, en Allemagne, fait savoir la FEPS dans un communiqué. Egalement président de la Communion d’Eglises protestantes en Europe (CEPE), le pasteur zurichois est honoré pour son action en faveur du rapprochement du protestantisme européen.

farelBREVE - Faire face au cancer, de la journaliste et réalisatrice Murielle Landry, a séduit le jury du Festival international du film à thématique religieuse, dimanche à Neuchâtel. Une cuvée 2010 marquée par l'abondance de productions en lice.

Un pasteur et un doctorant en droit pour deux témoignages sobres mais poignants sur leur maladie. Le court-métrage avait été diffusé dans le cadre de l'émission Faut pas croire, au printemps dernier sur la TSR. Il a décroché un prix dans cette catégorie hier lors de la cérémonie de clôture du 23e Prix Farel à Neuchâtel.

© 2017 Protestinfo