×

Message

Failed loading XML...

CulteLGBT ©LVDes groupes LGBTI voient le jour dans les Eglises réformées. Mardi soir, celui de Neuchâtel vivait sa première soirée grand public alors que celui de Genève méditait sur le sens de l’accueil au sein des Eglises.

Par Laurence Villoz et Joël Burri

«Les Eglises sont appelées à être les ferments de la société, mais la réalité montre que souvent ce sont plutôt des freins», a constaté le théologien Pierre Bühler, mardi 5 septembre au temple des Valangines à Neuchâtel. Il était invité de la première soirée publique de la nouvelle Association LGBTI et alliés «Arc-en-ciel». En automne 2016, le groupe chrétien Arc-en-ciel avait vu le jour et les responsables ont eu le désir d’en faire une association pour pouvoir organiser des événements publics promouvant l’inclusivité au sens large. Après un culte œcuménique, Pierre Bühler a proposé une réflexion sur la façon dont les Eglises se situent face à la question LGBTI et leurs réactions variées.

statue bern bundeshaus CC(0) VIA https://pxhere.com/de/photo/725650Alliance Sud, active dans le lobbying politique en faveur de l’aide au développement, s’alarme face au budget 2018 et au plan financier 2019 à 2021 du Conseil fédéral. Il prévoit une coupe de 190 millions de francs annuels dans l’aide au développement, malgré la prévision d’un excédent de recettes.

Par Laurence Villoz

«Dans la situation actuelle, nous craignons réellement que le budget 2018 et le plan financier pour les années 2019 à 2021 du Conseil fédéral passent», s’inquiète Eva Schmassman, responsable du dossier de politique de développement d’Alliance Sud, une communauté de travail qui rassemble six organisations d’entraide telles que Pain pour le prochain, l’EPER ou encore Swissaid. Fin août, l’organe exécutif national a prévu de diminuer de 190 millions de francs le budget de la coopération internationale.

Eglises / 06 septembre 2017 - 08:30

Brèves

Voir le culte radio sur le web, ça continue
Réformés.ch est en ligne
Apprendre l’accueil indépendamment de l’orientation affective
Inauguration de la HET-Pro

Monoculture de palme en Malaisie ©Campagne Voir et AgirPolyvalente et bon marché, l’huile de palme a tout pour plaire à l’industrie alimentaire. Aujourd’hui, un produit sur six vendu dans les supermarchés suisses en contient. Alors que les organisations humanitaires constatent l’échec de la certification garantissant une huile de palme durable et lancent une pétition pour demander aux détaillants du pays de réduire leur recours à ce produit miracle, les commerçants défendent les normes en vigueur.

Photo: Monoculture de palme en Malaisie ©Campagne Voir et Agir

Par Joël Burri

L’huile de palme durable est une utopie. C’est en résumé l’argument des organisations caritatives Pain pour le prochain et Action de carême qui ont lancé lundi 4 septembre une pétition demandant aux détaillants suisses de réduire le nombre de produits contenant cette matière grasse, économique, neutre en goût et dont la durée de conservation est très longue. Actuellement, un produit sur six en contient dans les supermarchés suisses. Or lors de leurs voyages, les délégués de Pain pour le prochain et Action de carême ont constaté que la culture de la palme provoque la destruction de la forêt tropicale, des phénomènes d’accaparement des terres des populations locales et de violations des droits humains. Des observations également partagés par les organisations locales.

vitrail et godly playJPGUn espace consacré à une nouvelle méthode catéchétique a été installé dans un temple du Jorat. Il a été inauguré dimanche 3 septembre. Le lieu pourra accueillir des groupes d’enfants d’autres paroisses.

Par Joël Burri

Dimanche, la paroisse du Jorat était en fête. Elle inaugurait à Servion son église des enfants. La chapelle du village a, en effet été transformée. Le chœur de l’Église qui occupe environ la moitié de l’édifice a été débarrassé de ses bancs et couvert de tapis. Sur les côtés, des étagères accueillent des jeux.

le Palais fédéral à Berne https://flic.kr/p/cTA7PCL’Union synodale Berne-Jura-Soleure invite à célébrer la fin de leur processus de réflexion sur l’avenir de l’Eglise, le 10 septembre à Berne.

Photo: Le Palais fédéral, à Berne CC (by-nc-nd) Yves Merckx 

Par Nicolas Meyer,  «Réformés» 

«Ce sera la plus grande fête que les Eglises réformées Berne-Jura-Soleure aient jamais organisée», note Pia Moser, cheffe du projet «Vision Eglise 21». Plus de 10’000 personnes sont attendues à Berne pour cette manifestation intitulée «Deux-points 21» qui marque la fin d’un processus de réflexion sur l’avenir de l’Eglise et la mise en application de la vision qui en découle. Celle-ci se décline en sept propositions qui se veulent paradoxales, pour exemple: «Rester proche – Penser monde», «Vivre la foi au pluriel – Garder un profil clair» ou encore «Fortifier l’individu – Rechercher la communauté». D’une certaine manière, elles cristallisent les défis auxquels les Eglises sont confrontées afin de pouvoir garder leur pertinence dans un monde qui change.

© 2017 Protestinfo