×

Message

Failed loading XML...

Synode 201711L’organe délibérant de l’Eglise réformée vaudoise a accepté de remplacer «Ne nous soumets pas à la tentation» par «ne nous laisse pas entrer en tentation» pour la sixième demande du Notre Père. L’œcuménisme a primé sur la théologie.

Par Joël Burri

«Tout mon être théologique se révolte contre cette modification, mais je vous invite à l’accepter par pur pragmatisme», a résumé la pasteure Florence Clerc Aegerter devant le Synode, organe délibérant de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). Réunis les 3 et 4 novembre dans la salle du Grand conseil à Lausanne, les délégués étaient appelés à se prononcer sur une modification du Notre Père.

affiche du festival réformaction, DR

Durant trois jours, le festival Reform’action se déroulera dans la Rome protestante. Des jeunes de toute la Suisse sont attendus.

Par Joël Burri

Organisé en clôture de l’année de festivités du jubilé des 500 ans de la Réforme protestante, le festival Reform’action débute ce vendredi en fin d’après-midi à Genève. A l’invitation de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) et d’organisations évangéliques, de nombreux jeunes participeront à ces festivités jusqu’au culte de clôture, ce dimanche 5 novembre qui sera télédiffusé en direct et en eurovision. «La semaine passée, nous avions plus de 4700 inscrits», se réjouit Bettina Beer-Aebi, responsable de projet R500 à la FEPS. «Il n’y a plus de pass pour suivre l’entier du festival, mais il est encore possible de prendre des billets pour certains événements», souligne-t-elle.

L'Institut de Grangeneuve à PosieuxFace à une Eglise en croissance, le pourcentage de travail du Conseil synodal fribourgeois ne correspond plus à l’ampleur des tâches à effectuer.

Photo: L’Institut agricole Grangeneuve à Posieux

Par Laurence Villoz

«Nous nous sommes rendu compte qu’il y avait une différence importante entre la réalité des tâches et le temps de travail à disposition pour les effectuer», lâche Pierre-Philippe Blaser, président du Conseil synodal (exécutif) de l’Eglise évangélique réformée du canton de Fribourg (EERF). Lors du synode qui s’est déroulé mardi 31 octobre à Posieux, l’exécutif a fait part aux membres de l’assemblée du surplus de travail auquel il était confronté afin d’en discuter ouvertement.

La cour de l'Hôtel de Ville de Genève où se déroulent les séances du Grand Conseil. CC(by-sa) Bart van Poll via: https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_de_ville_de_Gen%C3%A8ve#/media/File:Hotel_de_Ville_Geneva.jpgLes travaux actuels autour de la loi genevoise sur la laïcité vont dans le mur selon un groupe de députés. La raison en est simple, le projet est motivé par un retour de la religion de la Constitution qu’il convient de corriger.

Photo: La cour de l'Hôtel de Ville de Genève où se déroulent les séances du Grand Conseil. CC(by-sa) Bart van Poll

Propos recueillis par Joël Burri

Alors que l’étude des projets de loi sur la laïcité a été renvoyée en commission, trois députés au Grand conseil genevois présentent deux modifications de la Constitution. Magali Orsini (Ensemble à gauche), Pierre Gauthier (hors parti) et Carlos Medeiros (hors parti) proposent de supprimer de la loi fondamentale la mention des relations que l’Etat doit entretenir avec les communautés religieuses et de lever les interdictions spécifiques touchant les temples antérieurs à la loi de Séparation de 1907. En clair d’autoriser les Eglises à vendre ou à changer l’affectation des temples historiques qu’elles possèdent. Ces deux textes vont être formellement déposés lors de la session de jeudi 2 et vendredi 3 novembre. Rencontre avec Magali Orsini et Pierre Gauthier.

Eglises / 01 novembre 2017 - 09:00

Brèves

Un livre traite du sort des enfants placés
L’accueil sans condition des LGBT
Culte de clôture du jubilé

Le temple de Thierrens accueille régulièrement des messes. ©Célébrer.ch/AUJDes messes dans des temples et des cultes dans des églises catholiques. La nouvelle convention entre réformés et catholiques sur l’utilisation des lieux de culte reflète un œcuménisme assumé.

Photo: Le temple de Thierrens accueille régulièrement des messes. ©Célébrer.ch/AUJ

Par Laurence Villoz

«Nous avons adapté les procédures à la réalité. La nouvelle convention certifie que l’œcuménisme n’est pas une option, mais une évidence. Il y a trente ans, ce document aurait nécessité une longue réflexion, alors qu’actuellement il s’agit d’une simple procédure administrative», se réjouit Cédric Pillonel, secrétaire général de la Fédération ecclésiastique catholique romaine du canton de Vaud (FEDEC-VD). Une nouvelle convention sur l’utilisation des lieux de culte entre réformés et catholiques vaudois est entrée en vigueur le 1er septembre 2017, remplaçant celle de 1984.

© 2017 Protestinfo