×

Message

Failed loading XML...
  • 29 septembre 2017 - 08:15
  • Max Idje 2654 signes
Solidarité

Quel avenir pour les chrétiens d’Orient?

Portes ouvertesL’association Portes ouvertes, au service des chrétiens persécutés, organise une journée de conférences sur «les risques de la croix», samedi 30 septembre à Yverdon-les-Bains.

Photo: De gauche à droite: Père Michael Najeeb, Raymond Favre, porte-parole de Portes ouvertes et Philippe Fonjallaz, le nouveau directeur.

Par Max Idje

Une journée de conférences et de discussions autour de la persécution des chrétiens dans le monde aura lieu ce samedi 30 septembre, à la salle de la Marive, à Yverdon-les-Bains. Organisé par l’association Portes ouvertes, l’événement sur le thème des «risques de la croix en Asie du Sud-Est, en Egypte et en Irak» comptera parmi ses intervenants le Père dominicain d’origine irakienne Michael Najeeb, qui s’est notamment illustré dans le sauvetage des manuscrits chrétiens et yézidis face à l’avancée de Daech dans la région du nord de l’Irak. De plus, Lucy Arboleda, à la tête d’un mouvement de défense de cette minorité religieuse en Asie du Sud-Est, témoignera de son travail au Vietnam. 

La manifestation, qui se déroulera de 14h à 21h, propose également une rencontre avec Christophe Saber, qui signe un documentaire sur les chrétiens d’Egypte. Le cinéaste trace le portrait de ses parents qui reçoivent des menaces de mort en raison de leur confession. Par ailleurs, diverses animations pour les enfants se dérouleront simultanément aux conférences. 

Une association créée en 1979

Anne van der Bijl, plus connu sous le nom de frère André a effectué un premier voyage derrière le rideau de fer en 1955. A cette époque, il commence à s’impliquer dans la défense des chrétiens vivant sous les régimes communistes. C’est dans le sillage de son engagement que l’association Portes ouvertes est créée en 1979 en Suisse. Depuis la chute du mur, elle porte désormais son attention dans toutes les parties du monde où ceux-ci sont persécutés.

Son actuel président, Eric Lecomte note que la nature de cet acharnement a évolué. «Si auparavant les chrétiens étaient persécutés en raison de leur foi, on note désormais que c’est aussi en raison de leur identité et de leur appartenance à une communauté qu’ils sont en danger», souligne-t-il lors d’une conférence de presse, jeudi 28 septembre, à Romanel-sur-Lausanne. L’association tient à jour un index des persécutions disponibles sur son site internet. 

Sur le terrain, si Portes ouvertes propose une formation biblique, elle est aussi présente dans des projets socio-économiques, en offrant des cours et des formations professionnelles ou au moyen de microcrédits. Elle apporte également une aide d’urgence dans les zones de conflit et de catastrophe.

 

Le nouveau président de Portes ouvertes

Philippe Fonjallaz succédera à Eric Lecomte à la tête de l’association Portes ouvertes le 1er octobre. Le nouveau président, anciennement actif dans les télécommunications, exprime déjà son envie de renforcer la présence médiatique de l’association tout en poursuivant la ligne tracée par son prédécesseur. «L’association se trouve à un tournant et doit désormais étendre sa visibilité». Des contacts avec les différentes paroisses, un accent mis sur les réseaux sociaux et un site internet sont à l’ordre du jour.

 

« Retour
© 2017 Protestinfo