×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document
  • 21 avril 2017 - 09:30
  • Nicolas Bringolf 3436 signes
Culture

Neuchâtel: Les pasteurs assurent l’avenir de leurs archives historiques

Cette lettre que le frère de Guillaume Farel adressait au réformateur en septembre 1545 fait partie de la donation. SPLes archives historiques de la Société des pasteurs et ministres neuchâtelois intègrent définitivement les Archives de l’Etat de Neuchâtel. Conservé sous forme de dépôt depuis 1955, ce fonds vient de faire l’objet d’une donation. Un transfert de propriété qui, comme celui de la Bibliothèque des pasteurs en 2015, découle de la fermeture de la Faculté de théologie de l’Université de Neuchâtel.

Photo: Cette lettre que le frère de Guillaume Farel adressait au réformateur en septembre 1545 fait partie de la donation.

Par Nicolas Bringolf

Moins de deux ans après la donation de la Bibliothèque des pasteurs (BPa) à la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel (BPUN), la Société des pasteurs et ministres neuchâtelois (SPMN) cède gracieusement ses archives historiques à l’Etat de Neuchâtel. Un acte qui assure la pérennité de ces trésors inestimables dans le canton, et ce en libre accès.

«Depuis 1955, ce patrimoine exceptionnel était conservé aux Archives de l’Etat sous le régime du dépôt, principalement pour des questions de sécurité quant à ses conditions de conservation. Auparavant, ces documents étaient entreposés dans les locaux de la Bibliothèque des pasteurs», explique Pierre-Henri Molinghen, chargé de mission à la BPa.

Doté de quelque 4000 pièces, ce fonds comprend de très nombreuses lettres des réformateurs, notamment de Farel, Calvin, Zwingli, Mélanchton, Œcolampade, Bucer, Bullinger et Viret. Il englobe également des écrits des Classes de Neuchâtel, Genève, Zurich, des Arrêts de magistrats et de la Diète helvétique ainsi que des Registres de paroisses.

«Cet ensemble n’a pas fait partie de la donation de 2015 à la BPUN, en raison d’impératifs liés à l’urgence du transfert des quelque 100 000 ouvrages de la BPa», précise Pierre-Henri Molinghen. «De plus, la BPUN ne souhaitait pas reprendre ce dépôt. Les Archives de l’Etat possédaient déjà, elles, des documents de type ecclésial, complémentaires à ceux déposés en 1955. Les regrouper ne pouvait qu’être une bonne chose. En particulier pour les chercheurs qui viennent les consulter», souligne le chargé de mission de la BPa.

Un fonds d’une richesse et d’une diversité rares

Archiviste cantonal, Lionel Bartolini, se réjouit d’accueillir, à titre définitif, ce patrimoine inestimable. «Par sa diversité et sa richesse, ce fonds a un rayonnement qui dépasse largement les frontières du canton. Il comporte des sources majeures de l’histoire de la Réforme et du protestantisme à Neuchâtel, en Suisse et en Europe. On y trouve ainsi quelque 800 lettres des réformateurs précédemment cités par Pierre-Henri Molinghen.»

Parmi les pièces inédites, une missive rédigée en septembre 1545 par le frère de Guillaume Farel. Dans ce courrier, il relate les conditions de son arrestation et de sa détention— il était alors en mission pour les Bernois. «Cette lettre est très intéressante. Non pas sur l’aspect de la Réforme en elle-même, mais par rapport au contexte politique et social qui régnait à l’époque», note Lionel Bartolini.

Le fonds contient aussi bon nombre de documents sur Ostervald, dont une pépite: un petit cahier de brouillons, rédigé de sa main, de son traité de catéchisme. «Cette pièce est très riche d’enseignements. On y perçoit les modifications apportées avant sa finalisation et sa parution», indique l’archiviste cantonal.

Immense potentiel pour la recherche historique

Autres trésors répertoriés: des manuscrits du Moyen Age antérieurs à la Réforme et à la Classe des pasteurs ainsi que des archives relatives au XIXe siècle. Selon Lionel Bartolini, ces dernières illustrent de façon inédite le mouvement du Réveil et le phénomène des missions, phénomène très marquant dans les Eglises du XIXe siècle.

«On s’est longtemps focalisé sur les réformateurs et les grands personnages. Les sources régionales pour démontrer l’implication des pasteurs dans ces moments importants demeurent en grande partie à étudier. Avec ce fonds, on dispose de gisements d’archives offrant un immense potentiel pour la recherche historique.»

« Retour
© 2017 Protestinfo