×

Message

Failed loading XML...
  • 29 novembre 2016 - 08:30
  • Joël Burri 1571 signes
Eglises

Un arc-en-ciel qui répond à un véritable besoin

Drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT et alliés, devant une Eglise. CC(by) Rebecca via https://flic.kr/p/E2Jw9

Un groupe de partage pour les chrétiens homosexuels est en train de se former à Neuchâtel. Une première rencontre a eu lieu en novembre et la deuxième aura lieu ce samedi 3 décembre.

Photo: Drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT et alliés, devant une Eglise. CC(by) Rebecca

Par Joël Burri

«Nous avions organisé une soirée autour du livre “L’accueil radical – ressources pour une Eglise inclusive”, en mai dernier. Créer un groupe de réflexion fait partie des idées qui ont été formulées lors de cette soirée», explique Christine Cand Barbezat, responsable des RH de l’Eglise évangélique réformée du canton de Neuchâtel (EREN) et pasteure. Une proposition qui a été concrétisée début novembre, avec une première rencontre du groupe «Arc-en-ciel». Ce samedi aura lieu le deuxième rendez-vous de ce mouvement qui prévoit de se retrouver mensuellement.

«Nous avançons par petits pas», prévient la ministre. «Nous ne voulons pas imposer notre vision de ce que devrait être ce groupe, mais lui donner corps avec ceux qui y participent.» Une chose est sûre pour Christine Cand Barbezat, «nous avons vu que cela correspond à un besoin.»

«Le Conseil synodal a été mis au courant de la création d’un groupe EREN Arc-en-ciel, comme il peut avoir d’autres groupes initiés par des membres», explique Christian Miaz, président du Conseil synodal (exécutif) de l’EREN. «Nous avons choisi de ne pas créer une association indépendante, mais de former un groupe de l’EREN», explique Christine Cand Barbezat. «Mais le groupe est ouvert à tous les chrétiens LGBT et alliés.» Centrées sur la discussion, les rencontres du groupe proposent également un moment de partage autour d’un texte biblique.

Le groupe s’est d’abord fait connaître par le bouche-à-oreille puis par les réseaux sociaux. «Mais nous prévoyons d’organiser deux à trois fois par année des évènements plus grand public, tels que des conférences», explique la pasteure. Une première rencontre de ce type pourrait avoir lieu en mars. Et d’ici là, le groupe devrait peu à peu gagner en visibilité.

 

Informations

Pour connaître les lieux et dates des prochaines rencontres du groupe Arc-en-ciel, contactez le 079 209 90 87 ou arc.en.ciel.ne @ gmail .com
« Retour
© 2017 Protestinfo