×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
  • 15 décembre 2015 - 08:30
  • Joël Burri 3033 signes
Culture

«Comète suprême», un dialogue entre artiste et pasteur

comete supremeDans un livre, Jean-François Ramelet, pasteur de Saint-François à Lausanne, relate comment le regard de l’artiste François Burland a changé sa lecture des textes bibliques de la nativité.

Par Joël Burri

«Ce travail nous a aidés à relire les textes. Ce n’est peut-être pas à moi de le dire, mais l’hospitalité artistique à Saint-François de François Burland a répondu à nos attentes, en nous décentrant de nos propres lectures», explique Jean-François Ramelet, pasteur de Saint-François. Ce «lieu phare» de l’Eglise évangélique réformée du Canton de Vaud explore et renouvelle deux thèmes: la spiritualité et les liens entre Eglise et culture.

Parmi les projets menés dans cette Eglise du centre de Lausanne, l’hospitalité artistique. Tous les deux ans environ, un artiste est invité à créer et à exposer dans l’église. Sur un texte biblique ou sur un thème théologique, l’artiste reçoit carte blanche. Seule contrainte: avant de commencer son travail, il participe à des rencontres avec des pasteurs et des théologiens durant lesquelles il découvre la lecture qui est faite du thème choisi. «Le but c’est de donner la Parole –avec un p majuscule, c’est un jeu de mots que l’on aime bien– pour renouveler notre lecture, notre interprétation.»

François Burland a été le premier à bénéficier de l’hospitalité artistique en 2012. Ses collages sur le thème de la nativité ont guidé la création de gravures. Huit extraits de la Bible ont été présentés à l’artiste, le cœur de Saint-François pouvant en accueillir sept, c’est le nombre qu’il devait en garder au final. Ces sept gravures ont été présentées durant près de deux mois. Elles ont servi de support à des prédications. Et Jean-François Ramelet a assuré d’innombrables visites guidées.

Très vite est née l’envie de faire un livre présentant le projet, les gravures, ainsi que les prédications et les innombrables éléments surgis lors des visites. Un éditeur du sérail protestant a renoncé à ce projet qui a été abandonné. Mais l’éditeur lausannois art&fiction dont une collection consiste à faire dialoguer un auteur et un artiste s’est intéressée à ce projet.

«On s’est rendu compte que le seul élément du récit qui n’apparaît dans aucune des œuvres, c’est l’étoile», explique Jean-François Ramelet. «Par exemple, dans le collage sur la naissance de Jésus, François Burland a placé une photo de Youri Gargarine, qui flotte un peu dans les airs. Son regard va dans la direction d’une crèche. François Burland n’explique pas cela, il dit “mes mains sont plus intelligentes que moi.” Moi j’y vois une inversion: l’homme habite le ciel alors que Dieu quitte le ciel pour se faire homme.» Une relecture qui donne un supplément de sens à des récits bibliques pourtant parmi les plus connus.

 

Comète suprême

Edité par art&fiction, 21 x 29.7 cm, 120 pages, 35 fr.

Textes de Jean-François Ramelet autour de 7 gravures de François Burland. Préface de Florence Grivel

Jean-François Ramelet et François Burland seront en séance de dédicaces à la Librairie Payot Lausanne, le mercredi 16 décembre 2015 de 17h à 19h.

Jusqu’au 24 décembre, l’ouvrage est aussi proposé au chalet de l’«Esprit Sainf'» au marché de Noël (devant l’entrée de l’église)

« Retour
© 2018 Protestinfo