×

Message

Failed loading XML...
  • 08 mai 2013 - 10:20
  • Tania Buri 3694 signes
Eglises

Le premier synode de l'Eglise protestante unie de France s'ouvre à Lyon

laurent-schlumberger article - copieLe premier synode de l'Eglise protestante unie de France s'ouvre aujourd'hui mercredi à Lyon et va durer jusqu'à dimanche. L'Eglise réformée de France et l'Eglise luthérienne de France scellent ainsi leur union au terme d'un processus d'union de cinq ans. Un nouveau président et un nouveau Conseil national seront élus ce week-end.

(Photo: Laurent Schlumberger, président de l'Église réformée de France)

A côté de la dimension institutionnelle, la naissance de l'Eglise protestante unie de France est célébrée par une journée festive, ouverte à tous le samedi 11 mai, peut-on lire dans un communiqué de l'Eglise protestante unie de France. Plus de mille personnes sont attendues dans le Grand Temple de Lyon.


Plusieurs personnalités feront le déplacement comme Olav Tveit, le secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises (COE), Mgr Emmanuel, métropolite orthodoxe, président de la Conférence européenne (KEK) et co-président du Conseil des Eglises chrétiennes en France et Frère Alois, prieur de la communauté de Taizé.

Une veillée oecuménique introduira la journée inaugurale, vendredi 10 mai à partir de 20h30, et durera jusqu'à l'aube. Un village regroupant des associations, oeuvres et mouvements proposera des animations tout public samedi. Un culte solennel clôturera la journée. Dimanche, le synode reprendra ses travaux. TB

  • Vous recevrez deux textes lundi et mardi: l'interview du nouveau président, puis un papier sur les enjeux de cette union ainsi que des réactions du public qui a fait le déplacement à Lyon.

INFOS

En France, 1,5 million de personnes se disent protestantes de conviction (3% de la population). Parmi elles, 400 000 participent à la vie ou font appel aux services de l'Eglise  protestante unie de France.

L'Eglise réformée de France avait déjà connu un processus d'union en 1938, rassemblant en son sein quatre unions d'Eglises réformées et méthodistes. L'Eglise évangélique luthérienne de France, principalement implantée en région parisienne et dans la région de Montbéliard (Nord-Est), a été créée en 1872, après l'annexion de l'Alsace-Moselle par l'Allemagne.

Ces deux Eglises sont nées au 16e siècle dans le mouvement de la Réforme protestante.

Elles comptent parmi les membres fondateurs de la Fédération protestante de France (dont elles représentent le tiers des membres). Elles ont également contribué à fonder la Communion des Eglises protestantes en Europe (CEPE), fédération d'une centaine d'Eglises constituée après la signature de la Concorde de Leuenberg en 1973; cette Concorde a servi de base théologique à l'actuelle union des deux Eglises.

L'Eglise protestante unie de France restera membre des instances oecuméniques et confessionnelles internationales dont chacune des Eglises était membre, en particulier de la Fédération luthérienne mondiale, de la Communion mondiale d'Eglises réformées et du Conseil oecuménique des Eglises, dont elles sont également co-fondatrices. (Extraits du dossier de presse de la journée inaugurale à Lyon)
*La Concorde de Leuenberg

La Communion d'Eglises protestantes en Europe (CEPE) a été fondée le 16 mars 1973 sous le nom de Communion ecclésiale de Leuenberg entre les Eglises luthériennes et réformées d'Europe quand elles signèrent la Concorde de Leuenberg. Ce texte d'accord théologique a été signé également, depuis, par l'Eglise évangélique des frères tchèques et les Méthodistes. Aujourd'hui, la Communion d'Eglises protestantes en Europe compte 105 Eglises membres.

La Concorde de Leuenberg reprend les questions des sacrements: Baptême et Cène, et des ministères. Elle lève les excommunications réciproques datant de la Réforme, réconcilie et établit la pleine communion entre les Eglises signataires.

La Concorde de Leuenberg fête en 2013 ses 40 ans d’un travail œcuménique entre Eglises réformées et luthériennes au niveau européen, dont l’Eglise protestante unie de France est le fruit. (idem)

 

« Retour
© 2017 Protestinfo