×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
  • 03 février 2010 - 09:15
  • Tania Buri 5745 signes
Eglises

Réformés vaudois: la Maison des Cèdres vacille

180px-AlexandreVinet
Alexandre Vinet
Véritable monument dans l’histoire des réformés vaudois, la Maison des Cèdres au no 7 de la rue du même nom à Lausanne voit son avenir menacé. Une partie de sa bibliothèque vient d’être numérisée et les ouvrages restants devraient trouver asile ailleurs.

Par Gabrielle Desarzens

L’ancienne faculté de théologie de l’église libre (1), c’était là. Lieu de formation par excellence qui a donc vu passer moult pasteurs en formation, la Maison des Cèdres est connue aujourd’hui avant tout par toutes celles et ceux qui fréquentent les différents cours donnés par le centre de formation des Cèdres (2). S’il abrite aussi le Centre de recherches sur les lettres romandes, le bâtiment attire encore les étudiants en théologie pour sa bibliothèque riche en ouvrages inédits.


Mais voilà : une partie de cette précieuse collection a été sortie des rayons pour être numérisée, « dans le cadre du projet ‘googlebooks’ de la Bibliothèque cantonale universitaire (BCU) qui concerne les ouvrages publiés avant 1870 et qui sont libres de droit », explique Jeannette Frey, directrice de la BCU à Lausanne (3). « La numérisation de ces ouvrages de référence est une bonne chose pour les rendre accessibles au plus grand nombre d’intéressés, commente Jean-François Habermacher, directeur des Cèdres. Mais cette ‘sortie effective de livres’ laisse planer un doute sur l’avenir de la maison. »

Salubrité et sécurité dans le collimateur

Car le bâtiment est propriété de l’Etat de Vaud. Et dans les conventions qui lient l’Etat à l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV), l’utilisation des locaux est à la disposition des Eglises pour autant que la bibliothèque et sa libre fréquentation y occupe une place de choix. Or le bâtiment n’offre plus les conditions pour héberger une bibliothèque d’une telle valeur, que ce soit au niveau de la salubrité ou de la sécurité, explique le pasteur et vice-président du conseil synodal Xavier Paillard. « Mais qu’elle soit ou non déplacée ailleurs, l’Etat a déjà eu envie d’affecter ce bâtiment à d’autres utilisations que la formation théologique », indique-t-il. Non sans ajouter que c’est une maison « symbolique et historique » que l’EERV souhaite continuer à habiter et utiliser, « selon des modalités à définir et à négocier avec l’Etat. »

Pour Jeannette Frey, il faudrait sortir la collection pour permettre de rénover le bâtiment. « Une vraie rénovation demande cependant un investissement financier important et une mise à l’abri des ouvrages durant le temps des travaux. Les soucis logistiques sont de taille, sans oublier que nous ne disposons actuellement pas d’espace disponible pour abriter les ouvrages. Une solution serait de développer la superficie de la BCU. » 

Constituée de l'ancienne bibliothèque de la Faculté de théologie de l'Eglise évangélique libre du canton de Vaud, dite « Bibliothèque des Pasteurs », la Bibliothèque des Cèdres est dotée de quelque 150'000 volumes... moins 10'000 aujourd’hui numérisés et dont les originaux ont été déplacés à Dorigny. Rattachée à la BCU depuis 1965, la Bibliothèque des Cèdres n’est ouverte que les jeudis matins. « Et on n’a plus les clés », regrette Jean-François Habermacher.
Comme premier utilisateur des lieux et à la tête des modules de formation qui visent à sensibiliser le grand public aux dimensions spirituelles de l’existence, il milite pour que la maison reste dans le giron des réformés « avec cet esprit de formation qui a toujours été le sien. »
Les discussions avec l’Etat de Vaud sont en cours. Aucune échéance n’est fixée. « C’est une page de l’histoire vaudoise qui se joue là », conclut Jeannette Frey.

INFOS:

1 On entend généralement par Eglises libres celles qui, au XIXe siècle et à la suite de dissensions théologiques et politiques, se sont séparées de l'Etat temporairement comme sur Vaud, ou durablement, comme à Genève ou Neuchâtel. Dans le canton de Vaud, le gouvernement radical d’Henri Druey a voulu mettre les prédicateurs au service de la politique en 1845, peut-on lire dans le dictionnaire historique de la Suisse. Près de la moitié des pasteurs vaudois démissionnèrent alors, pour fonder en 1847 l'Eglise évangélique libre du canton de Vaud, qui se développa parallèlement et en concurrence avec l'Eglise nationale. Les deux Eglises furent réunies en 1965 au sein de  l'Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV).

2 www.cedresformation.ch

3 Les ouvrages concernés par l’opération google sont accessibles en ligne gratuitement. Ils assurent la présence sur Internet d’écrivains majeurs de la région comme Alexandre Vinet. La BCU est la première bibliothèque de langue française à participer au projet "Recherche des Livres" de Google et la cinquième en Europe.
La réserve précieuse de la BCU abrite quelques imprimés particuliers comme « Jean Calvin, In librum psalmorum Iohannis Calvini commentarius », Genève : 1557, un exemplaire annoté par Calvin en vue d'une réédition (celle de 1578). Font également partie des collections précieuses les riches collections d'ouvrages du XVIe siècle (histoire du protestantisme surtout) réunies par Samuel Chappuis (1809-1870), Aimé-Louis Herminjard (1817-1900), Auguste Bernus (1844-1904), acquises par l'ex-Bibliothèque des Pasteurs de la Faculté de théologie de l'Eglise libre. Afin de faciliter le travail des chercheurs, un programme de numérisation ponctuelle des documents précieux est en cours de réalisation.

Pour en savoir plus, tapez www.unil.ch/bcu/page50690.html

Publication

Vous pouvez lire l'article dans le "Lausanne Cités", publié mercredi 3 février ou sur le site www.lausannecites.ch
« Retour
© 2018 Protestinfo