• 02 novembre 2015 - 08:15
  • laurence villoz 3568 signes
Interreligieux

La Suisse célèbre la «semaine des religions»

La semaine des religionsEntre rallye interculturel, visites de lieux symboliques et débats interreligieux, la «semaine des religions» se déroule dans toute la Suisse, début novembre. Les différentes communautés religieuses organisent des rencontres et des activités pour promouvoir le dialogue au sein de la société.

Par Laurence Villoz

«Nous privilégions toutes les rencontres où a lieu un dialogue entre au moins deux traditions religieuses. Il ne s’agit pas de convertir, mais de promouvoir la discussion», explique le pasteur Timothée Reymond, président du comité de l’Arzillier-Maison du dialogue, à Lausanne. Depuis 2007, l’Association Iras Cotis, qui a pour but de représenter les intérêts des communautés religieuses sur le plan fédéral, organise la «semaine des religions» avec différents partenaires interreligieux dans toute la Suisse.

La majorité des cantons proposent des activités du 1er au 15 novembre, avec le même objectif: réunir des personnes de toutes les religions et des personnes athées pour apprendre à se connaître et promouvoir un vivre ensemble respectueux. Parmi les offres d’un riche programme, la plateforme interreligieuse de Genève organise un rallye piéton interculturel, au cœur des Pâquis, le dimanche 15 novembre. «Des équipes parcourront le quartier à la découverte des fêtes des communautés baha’ie, copte, musulmane et bien d’autres. Il s’agit de jouer avec les racines de chacun tout en valorisant ce qui fait vivre les religions», explique Laure Bronnec, coordinatrice des projets de la plateforme.

Quatre lieux de cultes à La Chaux-de-Fonds

«C’est très important de connaître l’autre pour mieux le comprendre et le respecter», souligne la diacre Elisabeth Reichen-Amsler, responsable du service Eglise et Société, de l’Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN). Une promenade à travers la Chaux-de-Fonds, organisée par le groupe cantonal neuchâtelois de dialogue interreligieux, conduira tout un chacun à visiter quatre lieux de cultes: l’Église catholique chrétienne, le Centre bouddhiste zen Soto, le Centre culturel islamique et la Synagogue, samedi 7 novembre, à 16h. Les responsables de ces lieux accueilleront les visiteurs et leur feront découvrir leurs propres traditions.

Dans le canton de Vaud, la communauté baha’ie propose une discussion sur le rôle et la place de la femme selon la foi baha’ie et selon la tradition catholique, le 5 novembre, à 20h, à l’Institut Fazel, à Lausanne. De son côté, l’Arzillier organise, entre autres, une soirée où se sera projeté le film «Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu?», suivie d’une discussion sur les mariages interreligieux, le dimanche 8 novembre, à 16h à la Maison de l’Arzillier, à Lausanne. «Il s’agit de faire dialoguer les différentes confessions entre elles», souligne Timothée Reymond.

Quelle place pour la liberté de croyance?

A Fribourg, Monseigneur Charles Morerod et Hafid Ouardiri, le président de la Fondation de l’Entre-Connaissance à Genève, débattront de la liberté d’expression et de croyance lors d’une rencontre modérée par Serge Gumy, le rédacteur en chef de La Liberté. Cette soirée se déroulera le 6 novembre à 19h30 dans la grande salle des halles à Bulle. 

Du côté de Berne, une «Nuit des religions» se déroulera le 7 novembre. Débutant à 18h, à la Maison des religions, la soirée se poursuivra dans toutes les communautés religieuses de la ville. Chacune d’elle proposera des discussions, des conférences et des concerts sur le thème de l’humour.

Fondée en 1992, l’Association Iras Cotis, à l’origine de la «semaine des religions», représente les intérêts des communautés religieuses au niveau fédéral. Elle promeut la tolérance et le respect entre les différents groupes confessionnels, favorise les rencontres entre les membres, tout en conseillant les communautés pour que les autorités politiques prennent au sérieux leurs besoins.

 

 

« Retour
© 2016 Protestinfo | création site :