• 16 octobre 2015 - 08:15
  • laurence villoz 3040 signes
Société

La Bible en langue des signes s’invite sur internet

Tags:

Extrait de la Bible en langue des signesL’évangile de Luc, le livre de Jonas ainsi qu’un lexique de mots bibliques sont désormais accessibles en langue des signes française sur internet. Un groupe d’aumôniers romands compte poursuivre le travail de traduction de la Bible.

Photo: extrait d’une vidéo © www.bible-lsf.org

Par Laurence Villoz

«L’idée consiste à rendre la Bible accessible à tous gratuitement, à libérer des informations prisonnières», explique Robin Masur, coresponsables du groupe romand à l’origine du projet de Bible en langue de signes sur internet et président de la communauté vaudoise des sourds et malentendants de l’Eglise réformée évangélique du canton de Vaud (EERV). Depuis début septembre, l’Evangile de Luc, le livre de Jonas ainsi qu’un lexique de vocabulaire biblique se trouvent sur internet sous forme de vidéo en langue des signes française. 

«Ces traductions existaient déjà en DVD, mais en les mettant sur internet elles sont disponibles pour tout le monde», précise la pasteure retraitée Anne-Lise Nerfin, coresponsable du projet. «De plus, un DVD se regarde habituellement du début à la fin alors qu’avec internet, on peut voir un extrait, ce qui est plus adapté à la lecture de la Bible», ajoute Robin Masur qui souligne: «La population sourde est très complexe, si une partie d’entre elle peut lire la version écrite des textes, certaines personnes sont illettrées. La langue des signes est leur langue maternelle même si elles ont grandi en Suisse. Notre démarche permet de toucher cette frange de la population».

Un travail gigantesque

Sur les différentes vidéos, le spectateur voit un acteur sourd qui traduit le texte en langue des signes française et entend une voix off qui lit la Bible. Des sous-titres et des illustrations complètent également les productions. «C’est un travail d’acteur très minutieux, les traducteurs ne se contentent pas de faire des signes. Ils doivent incarner le texte, en particulier pour des passages avec un narrateur et plusieurs personnages, car c’est la même personne qui traduit les multiples discours», explique le théologien Robin Masur. 

Au niveau des passages choisis, le groupe a dû faire une sélection. «Nous avons évidemment traduit un des quatre évangiles. Mais nous voulions aussi proposer un passage de l’Ancien Testament et l’histoire de Jonas a une résonance très forte pour les chrétiens, une portée universelle, tout en étant relativement courte». Le groupe romand ne s’arrêtera pas là. «Nous avons également traduit les onze premiers chapitres de la Genèse, la réalisation des vidéos est en cours et elles devraient être disponibles au printemps 2016», ajoute Anne-Lise Nerfin. «C’est exceptionnel de pouvoir encore traduire la Bible, ce travail est très enrichissant, on découvre des éléments textuels auxquels nous n’avions pas forcément fait attention», sourit Robin Masur. Toutes les traductions sont réalisées avec des théologiens et des linguistes en langue des signes.

Porté à l’origine par l’Alliance biblique française qui coordonnait des groupes de travail dans plusieurs pays, ce travail se poursuit, aujourd’hui, grâce à un groupe d’aumôniers vaudois et genevois qui ont travaillé avec une quinzaine de bénévoles en collaboration avec la Société biblique suisse et l’Alliance biblique française. Un vernissage officiel du site internet se déroulera le jeudi 19 novembre, à 17h30, au Centre pour l’information et la documentation chrétienne (CIDOC), à Lausanne.

 

 

« Retour
© 2016 Protestinfo | création site :