×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document
  • 13 octobre 2015 - 08:15
  • laurence villoz 1314 signes
Eglises

L’Etat de Vaud refuse de loger des migrants dans les cures vides

Porte ferméePour des raisons pratiques, l’Etat de Vaud ne logera pas de requérants dans les cures inhabitées. Un problème de salles de bains et de délai de vacuité.

Photo: © celebrer.ch

Par Laurence Villoz

Face à la crise migratoire, l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) avait proposé, début septembre, au gouvernement vaudois de mettre temporairement six à huit cures inhabitées à disposition de l’Etablissement vaudois des migrants pour y loger des exilés. Le Conseil d’Etat a refusé cette proposition.

Selon Xavier Paillard, le président du Conseil synodal, l’exécutif de l’Eglise, ce sont des raisons organisationnelles qui ont pesé dans la balance. «On ne sait pas dans quel délai un nouveau pasteur pourrait revenir habiter dans une des cures actuellement inoccupées. De plus, la plupart des cures sont conçues pour accueillir une famille et ne comportent qu’une seule salle de bain. Mettre en place un dispositif d’accueil pour une seule famille qui pourrait devoir quitter les lieux peu après son arrivée a amené l’Etat de Vaud à refuser notre proposition». 

«Face à la nécessité, il pourrait y avoir des concessions. Au niveau privé, des gens de bonne volonté se heurtent à des normes administratives.». Toutefois, les pasteurs et les diacres qui logent dans des cures peuvent accueillir des migrants, s’ils en informent le Service immeuble, patrimoine et logistique du canton (SIPAL). «Si tout à coup, un grand nombre de migrants arrivaient, nous réitérions notre proposition», souligne Xavier Paillard. Le conseiller d’Etat Pascal Broulis, responsable de ce dossier, n’a pas pu être joint.

 

 

 

« Retour
© 2016 Protestinfo | création site :