• 12 octobre 2015 - 08:30
  • Joël Burri 2601 signes
Médias

Reportages en zones de conflits: où sont les femmes?

femme dans un texte CC(by-nd) A m o r e Caterina via https://flic.kr/p/bY2heyLorsque les journaux consacrent des sujets à des questions de paix ou de sécurité, ils n’interviewent ou ne parlent des femmes que dans 13% des cas, selon une étude.

Photo: CC(by-nd) A m o r e Caterina

Par Joël Burri

Alors qu’elles représentent au moins 50% de la population, les femmes sont pour ainsi dire invisibles dans les médias des pays en conflit. Une étude menée sur les 83 journaux principaux de 15 pays en conflit ou en transition montre qu’elles ne sont l’objet d’article ou ne sont interrogées que dans 13% des articles traitant de questions de paix ou de sécurité. Elles ne sont directement citées que dans 39%, contre 60% pour les hommes.

«Cette différence frappante de traitement en fonction du genre nous amène à nous demander si le point de vue des femmes, dans leurs propres mots, est considéré comme ne valant pas d’être cité», s’interroge, dans un communiqué, Sarah Macharia, directrice du programme genre et communication de la WACC (World organisation of Christian communication – organisation mondiale de la communication chrétienne) qui a coordonné cette enquête.

«L’étude “femmes, paix et sécurité” est une contribution importante de la WACC et de son réseau international de partenaires, reflétant l’engagement de l’organisation en faveur de l’égalité des genres et du droit à la communication pour tous», explique Karin Achtelstetter, secrétaire générale de la WACC. «L’étude montre qu’il y a encore beaucoup de travail à faire en matière de droit à la communication pour tous, les femmes en particulier, et de déontologie des journalistes et des organisations de presse», conclut Sarah Macharia

Pourquoi ces inégalités?

Parmi les raisons de ce traitement inéquitable, les chercheurs pointent les inégalités de genre des sociétés d’où proviennent ces journaux, le contrôle des médias par l’argent et le pouvoir et le manque de formation et de soutien pour inclure ces valeurs dans le travail des journalistes.

L’étude a été menée sur trois jours en avril et présentée mercredi 7 octobre à Oslo. Dans 876 articles consacrés aux questions de paix ou de sécurité, six types d’intervenants ont été identifiés: sujets de l’article, porte-parole d’un groupe, expert, commentateur, témoin ou personne exprimant une opinion publique.

24% en Suisse romande 

L’étude a suivi la même méthodologie que le GMMP (Global Media Monitoring Project – Projet mondial de suivi des médias). Celui-ci propose tous les 5 ans depuis 1995 une étude des médias dans 114 pays, une nouvelle enquête sera présentée en novembre par la WACC.

L’étude GMMP de 2010 montrait qu’en Suisse romande seules 24% des personnes interviewées dans les médias étaient des femmes alors que les articles mesurés étaient signés dans 34% des cas par des femmes.

« Retour
© 2016 Protestinfo | création site :