×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document
  • 06 octobre 2015 - 08:20
  • Joël Burri 4137 signes
Médias

QuestionDieu.com: 5000 réponses à vos questions spirituelles

QuestionDieu.com tel qu’il apparaissait en 2007, selon archive.org/web/Le site permettant de poser des questions et de recevoir une réponse d’un pasteur romand vient de publier, en toute discrétion, sa 5000e réponse!

Image: QuestionDieu.com tel qu’il apparaissait en 2007, selon archive.org/web/

Par Joël Burri

«Nous étions un groupe de pasteurs chargés de promouvoir l’Eglise évangélique réformée du Canton de Vaud (EERV). L’objectif était de lui donner une autre image», se souvient François Reymondin, pasteur-brocanteur à l’Isle. «Nous nous étions dit "si on pense à l’avenir, quels seront les outils porteurs?". A l’époque, il nous est apparu nécessaire d’être sur internet.» C’est ainsi qu’en 2001, une poignée de ministres a inventé QuestionDieu.com. Un site où les internautes peuvent poser des questions en lien avec la foi et obtenir une réponse d’un groupe de pasteurs. Aujourd’hui, le site, devenu romand, vient de franchir la barre des 5000 réponses.

«Désormais, nous recevons un peu moins de questions», note la pasteure et journaliste Sabine Petermann qui coordonne le projet. «Mais c’est parce que les internautes profitent des questions déjà existantes.» Ce ne sont pas les 15’000 visiteurs uniques par mois qui démentiront cet intérêt constant pour les questions de spiritualité.

«Au départ, nous avions limité la taille des réponses à 1000 ou 1500 signes», se souvient le pasteur Jean-Denis Kraege qui est resté un répondant fidèle tout au long de ces années. «L’idée c’était de faire quelque chose de très simple, très accessible. Mais très vite, nous nous sommes rendu compte que cela n’était pas toujours suffisant si nous ne voulions pas être caricaturaux dans nos réponses.» De manière générale, l’image que renvoie le site a été très réfléchie: «Nous ne voulions pas mettre un “.org” pour ne pas faire organisation poussiéreuse», sourit François Reymondin.

Lieu de débat

Outre poser des questions et lire les réponses proposées par l’un ou l’autre des répondants du site, les internautes ont aussi la possibilité de commenter sur QuestionDieu.com. Les réponses sur la sexualité donnent ainsi lieu à de grands débats entre internautes. «Nous ne disons jamais aux gens comment penser, et nous nous efforçons toujours de proposer des réponses non-jugeantes», relate Jean-Denis Kraege. «Mais nous avons régulièrement des commentateurs littéralistes qui viennent sur toute une série de questions pour expliquer aux lecteurs “ce qu’il faut croire”.» L’équipe opère donc un travail de modération.

En bientôt 15 ans, l’équipe de QuestionDieu.com a connu plusieurs bonheurs et plusieurs crises. Le site a ainsi été la source d’un spectacle de la Compagnie de la Marelle en 2003. Et le passage de projet vaudois à projet romand n’a pas été bien vécu par tous. Mais lorsque l’on interroge les répondants actifs dans cette aventure ce sont surtout des expériences de relations pastorales qui ressurgissent.

Une porte d’entrée de l’Eglise

«Lors du Tsunami de 2004 en Thaïlande, j’assurais la permanence du site entre Noël et Nouvel An, se souvient Jean-Denis Kraege. Je recevais alors entre 30 et 40 questions par jours! Souvent des questions tournant autour de “pourquoi les catastrophes”, “pourquoi le mal.”» Jean-Denis Kraege se souvient aussi de ces chrétiens de Kabylie qui étaient très actifs sur QuestionDieu.com. «Ils posaient des questions très pointues sur des textes bibliques. Puis du jour au lendemain, cela s’est arrêté du jour au lendemain. Nous avons supposé que notre site avait été bloqué par les autorités. Nous étions un rare accès à l’Eglise pour cette communauté»

«Nous avions demandé à mon fils de mettre en place le site, se souvient François Reymondin. A l’époque, il était en pleine période gothique. Mais malgré cela, je me souviens que sur les premières années, il s’est intéressé et a lu toutes les réponses qui étaient mises en ligne.» Il y a aussi eu cette relation plus profonde qui s’est nouée avec un internaute «nous étions entrés dans une vraie relation pastorale. Au vu de ses références, j’étais persuadé qu’il était vaudois. Puis un jour, j’ai découvert qu’il venait du sud de la France!»

 

Ciné-feuilles.ch a aussi passé le cap des 5000

Autre média d’Eglise, Ciné-feuilles.ch propose «un regard humaniste» sur le cinéma. L’équipe œcuménique et indépendante a passé le cap des 5000 critiques de films disponibles en ligne. Mais il ne s’agit là que des textes disponibles sur le web. Depuis la création en 1981, la publication a critiqué bien plus de films!

« Retour
© 2016 Protestinfo | création site :