Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 569
  • 01 mars 2013 - 07:30
  • 2474 signes
Aide humanitaire

Spéculation sur les denrées alimentaires: Solidar s'attaque aux banques

solidarUne Ferrari, un banquier cupide, une famille en Afrique et une noix de coco vengeresse: telle est la recette de la nouvelle campagne de Solidar contre la spéculation sur les denrées alimentaires. Une vidéo visionnée près de 200'000 fois sur youtube en une semaine, et qui provoque déjà des remous.

Déjà originale, la précédente campagne de l’ONG suisse Solidar interpellait directement Georges Clooney et réclamait l’engagement de Nespresso pour un café équitable. Dans la même veine, la nouvelle campagne choc de l’ONG n’est pas du goût de tout le monde. Le film met en scène un banquier en costume-cravate débarquant au beau milieu d’un village africain pour voler la nourriture qu’une famille se prépare. Une noix de coco se charge cependant de punir l’affameur.

Le constructeur automobile italien n'apprécie pas

Problème, c’est au volant d’une Ferrari que se déplace le banquier. Le constructeur automobile italien n’a visiblement pas apprécié d’être associé à cette mise en scène, et a exigé vendredi le retrait immédiat du clip de campagne. Plutôt que de courir le risque que l'argent de ses donateurs soit affecté à un éventuel procès, l’ONG a choisi de remplacer sa vidéo par une nouvelle version dans laquelle la voiture ne peut être identifiée. 

«Notre message demeure identique, explique Alexandre Mariéthoz, porte-parole romand de Solidar Suisse. La spéculation alimentaire doit cesser. C’est pourquoi nous poursuivons notre campagne, qui vise notamment à récolter des signatures pour l’initiative ‘’Pas de spéculation sur les biens alimentaires’’». Pour l’ONG en effet, il faut impérativement mettre un terme aux pratiques spéculatives: l’initiative populaire « Pas de spéculation sur les biens alimentaires » vise donc à interdire aux banques, aux assurances et aux caisses de pension de spéculer sur les matières premières agricoles. 

Les campagnes de sensibilisation telles que celle-ci sont efficaces selon l’ONG parce qu’elles permettent d’accroître la pression populaire sur les spéculateurs. Ainsi en Allemagne par exemple, la deuxième plus grande banque du pays, la Commerzbank, est récemment sortie du marché des transactions spéculatives sur la nourriture suite à une vive pression de l’opinion publique. Solidar espère faire de même en Suisse. 

Media

Le film qu'UBS ] Co. voudraient interdire Solidar
« Retour
© 2014 Protestinfo | création site :