Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 395
  • 08 novembre 2012 - 07:33
  • 3047 signes
Eglises

La CMER quitte Genève pour Hanovre

pt73366-1ref.ch - La ville allemande d'Hanovre sera le nouveau port d'attache de la Communion mondiale d'Eglises réformées (CMER) dès 2014. La chancelière Angela Merkel salue cette décision. La faîtière affirme devoir quitter Genève pour une question de taux de change.

Le transfert du siège de la CMER intervient, selon ses responsables, pour des raisons financières. Le Conseil œcuménique des Eglises (COE) et la Fédération luthérienne mondiale (FLM), qui ont également leur siège à Genève, affrontent des problèmes financiers analogues. Pour sa part, la chancelière allemande Angela Merkel (CDU) a salué cette décision, qui fait de Hanovre le « centre mondial du protestantisme » et qui montre que les rapports positifs entre l’Etat et l’Eglise en Allemagne sont reconnus aussi sur le plan international. Le déménagement de Genève à Hanovre prendra effet au 1er janvier 2014.

200 000 francs d'économie annuels

La CMER a été fondée en 2010 en tant qu’organisation faîtière de la plupart des Eglises réformées dans le monde. Ses cotisations viennent en grande partie d’Eglises de pays de la zone euro et des Etats-Unis, et sont versées en euros et en dollars américains. L’évolution des taux de change de ces monnaies par rapport au franc suisse a entraîné des pertes élevées pour l’organisation, qui dit perdre ainsi depuis des années une grande partie de ses recettes. « A la longue, la Communion mondiale n’aurait plus été en mesure d’absorber ces pertes de change », a expliqué le président de la CMER Jerry Pillay dans un communiqué de presse.

Le pasteur Nyomi, secrétaire général, a chiffré les économies réalisées grâce au déménagement à l’équivalent de quelque 200 000 francs par an, sur un budget total d’environ 1,7 million de francs. La CMER compte 226 Eglises réformées, presbytériennes, congrégationalistes et unies réunissant quelque 80 millions de chrétiens dans 108 pays. Elle constitue ainsi, selon ses propres indications, la plus grande organisation mondiale protestante. (trad. F.N.)

 

La FEPS déçue
Le Conseil de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) regrette le départ de la CMER de Genève, peut-on lire dans un communiqué. Il pointe un risque d'isolement. « La Communion vit de rencontres, explique le président de la FEPS, Gottfried Locher. Grâce au Centre œcuménique, Genève possède le lieu d’échange œcuménique le plus important dans le monde. Nous souhaitons que la CMER puisse revenir le plus tôt possible dans la famille ecclésiale à Genève.»

Mais les réformés continueront d’avoir besoin d’un accès à l’échange œcuménique à Genève. La FEPS recherche donc, à travers son secrétariat à Berne et les 26 Eglises protestantes suisses, « de nouvelles voies pour renforcer la présence des Eglises réformées à Genève », a poursuivi Gottfried Locher.

 

« Retour
© 2014 Protestinfo | création site :